vendredi 7 août 2020
Accueil / A la Une / Un gendarme tué dans un accident de la route en Guyane
Gendarme et véhicule (Photo S.D L'Essor).
Illustration (SD/L'Essor).

Un gendarme tué dans un accident de la route en Guyane

Essor accident mortel Guyane
Capture d’écran du journal local France Guyane

Un gendarme a trouvé la mort dans un accident de la circulation ce vendredi en Guyane. Le gendarme Régis Kessler, Mosellan avait trente ans.

Vendredi noir pour la gendarmerie avec un quatrième mort dans un accident après les trois gendarmes décédés dans l’Oise  en début de soirée.

Un accident mortel s’est produit cet après-midi, vers 16 h 00, sur la Matourienne, entre Cogneau et Barbadine. Selon France Guyane Un automobiliste qui doublait une série de voitures s’est rabattu dans la précipitation et a heurté une voiture de gendarmerie qui arrivait en face. Celle-ci est partie en tête-à-queue. Trois gendarmes étaient à bord. Le passager avant droit est décédé. Il avait trente ans. Les deux autres sont légèrement blessés. Le conducteur en cause est actuellement en garde à vue.

Selon l’association “Gendarmes et Citoyens” , il s’agit du gendarme Régis Kessler  affecté à Matoury. Il était originaire de Forbach  en Moselle, était pacsé sans enfant.

Il avait notamment servi dans les Ardennes. Il était avec un brigadier-chef de 22 ans, et un gendarme adjoint réserviste de 27 ans.

Bruno Le Roux fait part de sa vive émotion

Bruno Le Roux,   ministre de l’Intérieur, fait part de sa très vive émotion après le décès en service, ce soir, de quatre militaires de la Gendarmerie Nationale.

Trois militaires du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de Méru (Oise) et un gendarme de la brigade de Matoury (Guyane) ont perdu la vie dans des accidents  de la circulation survenus à Berneuil-en-Bray (Oise) et à Matoury. Ces accidents de la circulation ont également fait 7 blessés, 2 gendarmes et 5 civils.

Le Ministre de l’Intérieur s’est rendu sur les lieux de l’accident dès ce soir et ensuite à la compagnie de gendarmerie de Méru dans l’Oise. Il adresse aux familles des victimes, à leurs proches et à l’ensemble des militaires de la gendarmerie ses plus sincères condoléances et les assure de son soutien dans ces heures douloureuses.

Bruno LE ROUX rappelle que les représentants des forces de l’ordre prennent tous les jours des risques pour assurer la sécurité de tous. Ils méritent notre respect et notre gratitude.

 

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *