mercredi 21 octobre 2020
Accueil / Opérationnel / Fusillade dans la Somme : un gendarme est décédé
Photo d'illustration (S.D/L'Essor).
Photo d'illustration (S.D/L'Essor).

Fusillade dans la Somme : un gendarme est décédé

L’un des deux gendarmes gravement blessés lors de la fusillade dans un camp des gens du voyage à Roye dans la Somme a succombé à ses blessures a annoncé la préfecture après l’intervention du ministre de l’Intérieur. Il avait 44 ans.

Bernard Cazeneuve a qualifié mardi d’affaire “absolument dramatique” la fusillade dans la Somme qui a fait trois morts et quatre blessés graves, dans un camp de gens du voyage. “Un homme est entré dans une aire de gens du voyage à Roye dans la Somme. Il a tué froidement un bébé de six mois, une femme, un homme et il a blessé plusieurs personne, deux gendarmes, dont l’un très grièvement, ainsi qu’un autre enfant de trois ans”, a déclaré le ministre à la presse.

Bernard Cazeneuve a exprimé sa “tristesse” et sa “compassion à l’égard de la famille qui a été décimée par ce tueur”, et sa “gratitude” pour le courage des gendarmes qui se sont “courageusement interposés pour éviter un drame plus grave encore”. “C’est une affaire absolument dramatique qui suscite une considérable émotion”, a souligné le ministre.

Les trois morts sont un homme, une femme et un enfant en bas âge, a-t-on appris auprès de la préfecture.

Les quatre blessés graves sont l’homme qui aurait tiré le premier, un autre enfant en bas âge et deux gendarmes. L’enfant gravement blessé était en arrêt cardiaque et a été mis sous assistance ventilatoire, selon la préfecture.

Une violente querelle aurait éclaté au sein du camp de gens du voyage, situé près de l’autoroute A1. Un homme, peut-être sous l’emprise de la boisson, a ouvert le feu, alors que des gendarmes, prévenus, s’étaient rendus sur les lieux, d’après les premiers éléments recueillis sur place par des journalistes.

La gendarmerie se situait à proximité de l’aire où séjournaient les gens du voyage.Elle n’était pas en mesure de préciser dans l’immédiat l’identité ou les motivations du tireur.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.