lundi 28 septembre 2020
Accueil / Opérationnel / Enquêtes sur les attentats : Cazeneuve confirme douze gardes à vue
Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur (Photo d'illustration S.D L'Essor).

Enquêtes sur les attentats : Cazeneuve confirme douze gardes à vue

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a confirmé vendredi le placement en garde à vue de douze personnes liées à des affaires “de droit commun” dans l’enquête sur les attentats de la semaine dernière à Paris.

Il s’agit de personnes “connues des services de police pour des faits de droit commun”, a-t-il précisé lors d’une brève allocution à son ministère place Beauvau peu avant midi. Vendredi matin, a déclaré le ministre, il y a eu une “série d’interpellations en région parisienne, dans les départements de l’Essonne des Hauts-de-seine, de la Seine-Saint-Denis, sous la direction de la section antiterroriste du parquet de Paris”. “Au total, ce sont 12 personnes qui ont été placées en garde à vue”, a-t-il confirmé.

“Je veux adresser une nouvelle fois mes sincères félicitations et mes remerciements aux fonctionnaires de police dont le professionnalisme permet à l’enquête de progresser très rapidement”, a aussi dit le ministre. “Les forces de l’ordre (…) sont entièrement mobilisées pour identifier l’ensemble des individus ayant pu apporter leur concours aux crimes odieux commis la semaine dernière et les remettre à la justice”.

Vigipirate : 122.000 policiers, gendarmes et militaires déployés

Depuis le 7 janvier, selon lui, “à (son) initiative, une cellule opérationnelle coordonne l’action de l’ensemble des services de Police et de Gendarmerie sous (son) autorité”. Elle est installée place Beauvau et “réunit”, a précisé Beranrd Cazeneuve, le directeur général de la Police nationale , celui de la Gendarmerie, le préfet de police de Paris, ainsi que les “patrons” de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), ceux de la police judiciaire au plan national et parisienne.

Ces trois services sont en charge de l’enquête. Cela “permet d’assurer une circulation en temps réel de l’information”, a assuré le ministre, et “une maîtrise coordonnée des opérations comme celles menées à Dammartin et porte de Vincennes” la semaine dernière.

122.000 policiers, gendarmes et militaires sont actuellement déployés en France dans le cadre du plan Vigipirate, a encore fait valoir le ministre de l’Intérieur. Il se rendra vendredi après-midi, avec le ministre de la Défense, en plusieurs endroits de ce dispositif en région parisienne, a-t-il annoncé par ailleurs.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *