samedi 31 octobre 2020
Accueil / Opérationnel / Elus et population conviés dans les gendarmeries durant les obsèques des gendarmes
Pour la première fois, la population sera officiellement accueillie vendredi dans toutes les gendarmeries de France pendant les obsèques des deux femmes gendarmes tuées dimanche dans le village de Collobrières (Var), suscitant une vive émotion.

Elus et population conviés dans les gendarmeries durant les obsèques des gendarmes

La cérémonie nationale des obsèques se tiendra vendredi à Hyères, à 09h00, en présence de Manuel Valls, ministre de l’Intérieur. Le président François Hollande y sera représenté par son directeur de cabinet adjoint, Alain Zabulon, selon l’Elysée.

Des cérémonies sont prévues au même moment dans toutes les unités de gendarmerie, a précisé la Direction générale de la gendarmerie nationale. “Toutes les personnes voulant s’associer” aux gendarmes qui organiseront “dans chaque unité des cérémonies d’hommage” durant les obsèques y “seront accueillies”, tout comme les “élus et les autorités”, a déclaré jeudi un responsable de la DGGN à l’AFP.

“C’est une première”, a-t-il ajouté précisant qu’un message officiel identique sera lu dans chaque unité — brigade ou groupement — où une cérémonie sera organisée et une minute de silence observée. La mort des deux jeunes femmes a suscité une vague d’émotion dans la gendarmerie, concrétisée notamment par des appels lancés sur internet à des fermetures de brigades le jour de leurs obsèques ou à porter un brassard ou un bandeau noirs sur les écussons des uniformes.  Plusieurs gendarmes ont critiqué sur ces forums leurs conditions de travail insistant sur le fait de savoir si des patrouilles à deux sont “adaptées à la  situation”.

  “Genou à terre”

Ces manifestations d’un “ras-le-bol”, selon Christian Contini, président de l’association Gendarmes et citoyens, qui se bat pour plus de liberté d’expression dans la gendarmerie, “sont allées crescendo” ces derniers jours. Les gendarmes n’ont pas de syndicats comme les policiers et s’expriment sous le sceau de l’anonymat. De statut militaire, contrairement aux policiers, ils sont tenus à une stricte obligation de réserve. La DGGN n’a pas voulu commenter les échanges sur internet qu’un haut responsable a qualifiés de “minoritaires”. Elle affirme que “des centaines de messages” de soutien sont parvenus aux gendarmes depuis dimanche. Mardi, le directeur général de la gendarmerie, le général Jacques Mignaux, en déplacement dans une unité des Yvelines, a fait part de “l’émotion” et de la “solidarité” face à ce “drame” soulignant que “la population est très marquée”. “Si un drame nous amène à mettre un genou à terre”, a-t-il dit s’attirant des critiques sur internet, “on doit être solidaire, on se relève et on remplit notre mission”.

 

Crowdfunding campaign banner

4 Commentaires

  1. toutes mes sincères condoléances a tout le corps de gendarmerie de France
    pour la perte des deux femmes gendarmes paix a leur âme afin qu elles puissent reposer auprès de notre seigneur jésus christ que dieu protège leur famille et leur amis et aussi les gendarmes.

  2. HUBAUT KATIA

    Bonjour à tous et toutes, il n’y a pas de mots, pour justifier cet acte.C’est trop facile, de reprendre qu’il était malade, que la justice ne l’a pas entendu. Je pense à ces deux jeunes femmes, qui ont choisi de servir dans la gendarmerie. Je soutiens nos soldats en opex, j’ai écrit au RAID, lors de l’affaire M.M.Tellement, nous avons été choqués (mon fils et moi même) pour deux raisons.Pourquoi, nous nous aurions peurs de tous ces malades, ces petites frappes ( par plus tard que mercredi, je me suis attrapée dans le tram, avec des gitans, des gamins) mais je n’ai pas cédé. Pourquoi, nous français, on continue à se taire? Je suis fille de déporté politique Français, qui s’est battu pour notre liberté, contre le racisme. Mais, quand je vois, comment part la FRANCE, je me pose beaucoup de question. SINCÈRES CONDOLÉANCES A LEUR FAMILLE et à vous TOUS GENDARMES. Et, nous, on vous soutien. COURAGE

  3. DI LUCCI FIORELLA

    Pensées émues en ce triste moment.Sincères condoléances à la famille et je n’arrive pas à l’écrire tellement c’est triste,un grand soutien moral aux orphelins et à tous les gendarmes qui nous défendent .Mais a quel prix?C’est inacceptable,inhumain.Respects.

  4. pilou

    Il faut revoir votre titre. Dans la majorité des unités l’ hommage a été rendu de la façon la plus discrète. Ou a-t-on vu les élus et la population invités?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.