lundi 28 septembre 2020
Accueil / Opérationnel / Double homicide dans le Loir-et-Cher : dix personnes interpellées par les gendarmes
Les élèves sortiront directement OPJ de l'école des gradés (MG/L'Essor).

Double homicide dans le Loir-et-Cher : dix personnes interpellées par les gendarmes

 Dix personnes ont été interpellées mardi matin à l’aube dans le Loir-et-Cher et en région parisienne dans le cadre de l’enquête sur la découverte de deux cadavres dans une fourgonnette le 9 mars dernier non loin de Blois, a-t-on appris de source judiciaire.

Le vaste coup de filet a été mené par la gendarmerie dans la ZUP de Blois mais aussi à Suèvres et La Chapelle-Vendômoise (Loir-et-Cher), ainsi qu’en région parisienne, a indiqué la procureure de la république de Blois, Dominique Puechmaille.

A Blois, tout un quartier a été bouclé pour opérer l’interpellation d’un des suspects, qui n’a pas opposé de résistance, a constaté un journaliste du quotidien régional La Nouvelle République. Les dix personnes ont été interpellées sans incident et placées en garde à vue, a indiqué Mme Puechmaille.

Le 9 mars dernier l’attention de gendarmes en patrouille avait été attirée par la présence d’une fourgonnette, stationnée tous feux éteints dans un chemin creux à Saint-Lubin-en-Vergonnois (Loir-et-Cher, à quelques kilomètres
à l’ouest de Blois). Se voyant repéré, le conducteur avait démarré en trombe et s’était embourbé dans un chemin de terre où il s’était engagé. L’homme avait alors pris la fuite à pied après avoir mis le feu à son véhicule.

Les gendarmes, après avoir éteint le début d’incendie, découvraient à l’arrière du véhicule les corps de deux hommes tués par balle et “emballés dans plusieurs couches de couverture, ayant un peu l’apparence de momies”,avait indiqué Mme Puechmaille. Les deux victimes, deux hommes – l’un âgé de 21 ans et originaire d’Orléans, l’autre “un peu plus âgé” – avaient un casier déjà chargé, avait précisé la magistrate.

Un jeune Blésois de 26 ans s’était présenté 48 heures après en indiquant être le conducteur de la fourgonnette. Il avait affirmé aux enquêteurs avoir abattu les deux hommes et qu’il s’apprêtait à enterrer leurs cadavres lorsqu’il a été surpris par la patrouille de gendarmerie.Il été mis en examen pour ce double homicide et incarcéré mais les enquêteurs sont convaincus qu’il n’a pu agir seul et ont poursuivi leurs investigations, menant au coup de filet de mardi.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *