vendredi 7 mai 2021
Accueil / A la Une / Deux réseaux de malfaiteurs d’Europe de l’Est démantelés
Arrestation d'un malfaiteur présumé lors d'une opération coordonnée par l'OCLDI. (Archives)
Arrestation d'un malfaiteur présumé lors d'une opération coordonnée par l'OCLDI. (Archives)

Deux réseaux de malfaiteurs d’Europe de l’Est démantelés

La Gendarmerie vient de démanteler deux réseaux de malfaiteurs d’Europe de l’Est. Le premier spécialisé dans la contrebande de cigarettes en France. Le second dans le vols de GPS et d’outillage agricole envoyés notamment en Roumanie.

Cinq tonnes de cigarettes de contrefaçon saisies

Fin 2020, la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Bordeaux ouvre une enquête sur un trafic de cigarettes de grande ampleur organisé par des malfaiteurs. Les gendarmes de section de recherches (SR) de Nantes repèrent des malfaiteurs d’Europe de l’Est particulièrement mobiles. Ceux-ci louent des boxes à Nantes, Bordeaux, Montpellier ou Béziers pour y entreposer les cartons de cigarettes destinés à ravitailler des grossistes locaux.

Les gendarmes ont interpellé vendredi matin à Nantes, Rodez et Montpellier. Quatre mis en examen, placés depuis en détention provisoire. Les perquisitions ont permis de saisir près de 5 tonnes de cigarettes de contrefaçon, 37.300 euros et deux véhicules. L’enquête a établi que le trafic a permis l’importation en contrebande de 75 tonnes de cigarettes.

Lire aussi: Coup de tabac pour cinq braqueurs dans l’Est

400.000 euros de préjudice

La seconde affaire porte sur une quarantaine de vols de GPS et de matériels agricoles dans le Grand Est. Le tout pour un préjudice estimé à 400.000 euros. L’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) et la SR de Reims ont mené l’enquête avec l’appui du Groupe d’observation et de surveillance (GOS) et de l’antenne-GIGN de Reims. Ils ont mis en œuvre d’importants moyens (géolocalisations, balisages de véhicules, surveillances, filatures, interceptions téléphoniques).

Lire aussi: De la France à la Géorgie, le juteux trafic d’accessoires automobiles volés

Arrêtés jeudi, huit hommes ont été mis en examen samedi pour “association de malfaiteurs et vols par effraction et en réunion” et placés en détention provisoire. Ils agissaient le plus souvent de nuit, avec une organisation particulièrement rodée. Les objets volés prenaient ensuite la direction de pays d’Europe de l’Est, plus particulièrement la Roumanie, pour leur revente. Les suspects sont d’ailleurs en grande partie Roumains.

PMG

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.