mercredi 12 mai 2021
Accueil / A la Une / Deux gendarmes blessés à l’arme blanche lors d’une intervention à Lardy dans l’Essonne
Deux gendarmes de Lardy ont été blessés à l'arme blanche (photo: D.C/L'Essor)
Deux gendarmes de Lardy ont été blessés à l'arme blanche (photo: D.C/L'Essor)

Deux gendarmes blessés à l’arme blanche lors d’une intervention à Lardy dans l’Essonne

Un déséquilibré a blessé deux gendarmes avec une arme blanche à Lardy, dans l’Essonne, mercredi soir. Il avait auparavant menacé un de ses voisins avec un pistolet. Trois gendarmes de la brigade territoriale de Lardy se sont donc rendus sur place vers 19 heures.

L’homme sort à la rencontre des gendarmes avec un couteau

Les militaires ont alors constaté que l’arme en question n’était qu’un simple pistolet d’alarme. Le mis en cause étant défavorablement connu des autorités locales, notamment pour des troubles psychiatriques, ils ont cependant décidé de mettre en place un dispositif de sécurité. Et d’attendre le renfort du Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie (Psig) d’Étampes.

Une fois les renforts arrivés, décision est prise d’interpeller l’individu. Mais, alors que les militaires s’approchent, l’homme sort à leur rencontre, sans son pistolet d’alarme mais avec un couteau. Il lacère un des militaires à la joue, un autre à la main et frappe le troisième à main nue.

“J’ai trois militaires blessés, confirme Karine Lejeune, la colonelle de gendarmerie de l’Essonne, au Parisien. Le premier a été hospitalisé pour une entaille au visage, qui nécessite 10 points de suture, le deuxième a été coupé à la main, et un troisième a pris un coup de poing“. Les deux premiers ont été évacués au centre hospitalier d’Arpajon.

Lire aussi: L’antenne-GIGN de Tours interpelle un forcené retranché dans son domicile à Tour-en-Sologne

Finalement maîtrisé, l’homme de 42 ans a été placé en garde à vue. Une garde à vue rapidement levée compte tenu de l’état psychiatrique du mis en cause qui a été hospitalisé d’office. La brigade de recherche d’Étampes a été saisie de l’enquête pour tentative d’homicide sur des personnes dépositaires de l’autorité publique.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.