dimanche 18 août 2019
Accueil / Brèves / Deux belles affaires de vols en bande organisée résolues par la Gendarmerie
Interpellation d'un receleur par l'OCLDI sur l'autoroute près de Reims (Photo: OCLDI)

Deux belles affaires de vols en bande organisée résolues par la Gendarmerie

La Gendarmerie vient de boucler deux nouvelles affaires de cambriolages et de vols de fret en bande organisée, dont la seconde montre, s’il en était besoin, l’ingéniosité dont peuvent faire preuve des malfaiteurs.

La première porte sur une série d’une quarantaine de cambriolages commis en Poitou-Charentes pour un préjudice de 200.000 euros.

L’enquête des gendarmes débute en octobre 2018 à la suite de cambriolages dans des commerces, des supermarchés, des magasins de vêtements et des concessions automobiles de trois départements : Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Vienne.

La section de recherches (SR) et le groupement de Charente-Maritime identifient des équipes à tiroir de gens du voyage installés sur l’aire d’accueil de Périgny, à une dizaine de kilomètres de La Rochelle.

Les enquêteurs établissent qu’après avoir dérobé un véhicule Renault Megane RS, puis un utilitaire pour commettre les cambriolages de commerces, les malfaiteurs stationnent cette Megane dans des zones résidentielles éloignées. A ce jour, 38 faits commis ans les trois départements peuvent leur être imputés pour plus de 200.000 euros de préjudice, soit 19 cambriolages de commerces et 19 vols de véhicules.

En janvier 2019, une information judiciaire est ouverte et une cellule d’enquête est créée sous l’égide de l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI), associant la SR de Poitiers, pilote de la cellule, le groupement de Charente-Maritime et la Cellule régionale des avoirs criminels (CERAC) de la région de Nouvelle Aquitaine.

Le 1er avril 2019, une opération de police judiciaire est déclenchée sur le camp de Perigny et permet d’interpeller cinq suspects. Lors des perquisitions, du matériel électroportatif dérobé au cours d’un périple la semaine précédente est découvert. Huit véhicules sont saisis, dont les deux véhicules utilisés pour les raids de cambriolage, et 70 cartouches de cigarettes.

Les enquêteurs ont également découvert des vêtements partiellement maculés de produit marquant codé qui avait été déployés dans le cadre de l’enquête.

Quatre personnes ont été écrouées et une placée sous contrôle judiciaire.

La seconde affaire concerne cette fois-ci un vol de fret visant une grande marque des cosmétiques. Depuis plusieurs mois, une plate-forme logistique située à Roye (Somme), où s’approvisionne le transporteur DB Schenker, est la cible de malfaiteurs très ingénieux. Ils tentent de dérober les chargements de cosmétiques en apposant un dispositif de géolocalisation sur des ensembles routiers. Ils suivent ensuite à distance le poids lourd ainsi marqué pour le vider lorsque le routier s’arrête.

Le 28 mars, le directeur sûreté de DB Schenker informe l’OCLDI qu’une balise de géolocalisation est découverte sur un camion qui vient de charger de la marchandise à Roye. Une seconde balise est découverte le jour même sur un second ensemble routier.

Les enquêteurs mettent en place un dispositif de surveillance et d’interception, jalonnant le parcours initial du transporteur dans l’est de la France.

Le lendemain, quatre malfaiteurs roumains sont interpellés en flagrant délit alors qu’ils tentent d’ouvrir à la disqueuse les portes arrières de l’ensemble routier. Les quatre malfaiteurs sont arrivés en France le 23 mars pour dérober de la marchandise sortant de la plateforme l’Oréal. Les enquêteurs les soupçonnent d’être impliqués dans deux autres tentatives de vol de fret. Présentés et mis en examen, les quatre suspects sont écroués. Les investigations se poursuivent sur ce qui apparaît comme un réseau particulièrement structuré.

P-M.G

 

 

A voir également

Essor- illustration deuil

Suicide d’un gendarme de l’Ardèche

Nouveau drame dans l'Arme. Un gendarme de Cruas dans l'Ardèche s'est suicidé avec son arme de service. C'est le 11ème drame de l'année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *