mercredi 8 avril 2020
Accueil / L'actualité Auvergne Rhône-Alpes / Dans la Drôme, un chauffard fuit les gendarmes à 240km/h avant de tomber en panne d’essence
La Mercedes bleue du chauffard a été confisquée (Crédit photo: Gendarmerie de la Drôme).
La Mercedes bleue du chauffard a été confisquée (Crédit photo: Gendarmerie de la Drôme).

Dans la Drôme, un chauffard fuit les gendarmes à 240km/h avant de tomber en panne d’essence

Un chauffard, au volant d’une puissante Mercedes, a semé les gendarmes à 240km/h. Mais il est tombé en panne d’essence sur l’autoroute 60 kilomètres plus loin.

Le 30 novembre dernier, sur l’autoroute A7, dans la Drôme, à la hauteur de la commune du Pont-de-l’Isère, un véhicule suspect, déboulant à vive allure, est repéré par les pilotes de véhicule rapide d’intervention (VRI) du peloton d’autoroute de Valence peu avant 22h20. Au lieu des 130 km/h autorisés, cette Mercedes bleue explose les compteurs et circule à 206 km/h!

Les gendarmes prennent en chasse le véhicule et le rattrapent 5 kilomètres plus loin. Dans ce secteur, la vitesse est limitée à 90 km/h. C’est à ce moment-là que le chauffard, se sentant bientôt rattrapé, appuie sur la pédale d’accélérateur et utilise toute la puissance de son moteur pour semer les gendarmes et prendre le large. Le compteur de sa Mercedes affiche alors 240 km/h. Mais les motards n’abandonnent pas sa poursuite et donnent l’alerte.

Le chauffard en panne d’essence sur la bande d’arrêt d’urgence

Le fuyard est finalement retrouvé 60 kilomètres plus tard, stoppé sur la bande d’arrêt d’urgence… en panne d’essence. Lors de leur arrivée sur les lieux, les gendarmes retrouvent deux personnes assises à l’arrière de la voiture. D’emblée, elles leur annoncent que le passager avant et le conducteur se sont enfuis. Mais ces propos sont mis à mal quelques jours plus tard par les gendarmes dont les investigations, permettent, le 4 décembre dernier, de faire la lumière sur le rôle des différents acteurs.

Lire aussi sur L’Essor: Les motocyclistes du Puy-de-Dôme rattrapent 5 Porsche qui fonçaient à plus de 200 km/h

Le conducteur du véhicule, âgé de 32 ans et également gérant d’un garage à Saint-Etienne, a été placé en garde à vue pour “grand excès de vitesse en récidive”,, “refus d’obtempérer aggravé” par la “mise en danger d’autrui” et “transformation d’un véhicule portant atteinte au dispositif anti-pollution”. En effet, lors de l’expertise du véhicule, d’importantes anomalies ont été décelées sur le véhicule, le rendant incompatible avec la circulation sur route ouverte. Le conducteur devra s’expliquer en juin 2020 devant le tribunal correctionnel de Valence. En attendant, son véhicule a été immobilisé, et son permis de conduire, confisqué, pour les six prochains mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *