vendredi 23 octobre 2020
Accueil / Opérationnel / Cour d’assises du Pas-de-Calais : un automobiliste poursuivi pour “homicide volontaire” sur un gendarme
La Cour d’assises du Pas-de-Calais juge depuis lundi un jeune homme accusé d'avoir provoqué la mort de l’adjudant Tapella en le percutant avec sa voiture alors qu’il était sous l'emprise de la drogue lors d'un contrôle routier près d'Arras, en juillet 2010. Le gendarme était décédé des suites de ses blessures un peu moins de quatre mois après les faits. L’automobiliste encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Cour d’assises du Pas-de-Calais : un automobiliste poursuivi pour “homicide volontaire” sur un gendarme

La Cour d’assises du Pas-de-Calais juge depuis lundi un jeune homme accusé d’avoir provoqué la mort de l’adjudant Jeannick Tapella en le percutant avec sa voiture alors qu’il était sous l’emprise de la drogue lors d’un contrôle routier près d’Arras, en juillet 2010. Le gendarme était décédé des suites de ses blessures le 12 novembre 2010, un peu moins de quatre mois après les faits. L’automobiliste, poursuivi pour “homicide volontaire sur un militaire de la gendarmerie nationale”, encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Les faits remontent au 19 juillet 2010. Jimmy Van Mullem était contrôlé ce jour-là, à Thélus par une patrouille de la brigade de Gendarmerie de Vimy, à 144 km/h, alors que la vitesse était limitée à 90 km/h. L’adjudant Tapella et son collègue Julien Pauchet s’étaient alors placés des deux côtés de la chaussée pour intercepter le véhicule, qui ne s’est pas arrêté et a percuté violemment le gendarme.

Le conducteur, ainsi que deux de ses amis soupçonnés de l’avoir aidé à tenter de dissimuler la voiture impliquée dans l’accident, ont été rapidement interpellés.

“Homicide volontaire sur un militaire de la Gendarmerie nationale”

Après une mise en examen du principal, dans un premier temps pour “tentative d’homicide”, les faits ont été requalifiés en “homicide volontaire sur un militaire de la Gendarmerie nationale”, pour lesquels il encourt la réclusion criminelle à perpétuité. La cour devra notamment discuter du caractère intentionnel ou non de la manœuvre qui a coûté la vie au gendarme.

Jimmy Van Mullem, aujourd’hui âgé de 29 ans, reconnaît les faits mais affirme n’avoir pas volontairement percuté le militaire. Selon lui, au moment des faits, le soleil et un pare-brise sale l’ont empêché de voir Jeannick Tapella à temps, une version que démentent des analyses techniques et des témoins du drame.

Les deux autres prévenus, âgés de 23 et 29 ans, comparaissent pour destruction ou modification des preuves d’un crime, pour avoir aidé à tenter de faire disparaître le véhicule incriminé chez un ferrailleur après en avoir détruit les plaques d’immatriculation. Les trois hommes, qui habitaient le même logement, étaient des consommateurs réguliers de drogue.

Le principal accusé conduisait sous l’emprise d’amphétamines au moment du drame, et n’avait plus de permis ni d’assurance. Il avait déjà été condamné pour excès de vitesse. Jimmy Van Mullem avait été placé en détention le 22 juillet 2010.

Le gendarme était marié et avait deux fils adultes. Le procès est prévu pour s’achever vendredi.

(D’après AFP)

Crowdfunding campaign banner

2 Commentaires

  1. vertecolo

    mais comme les prisons sont pleines un bracelet à la cheville et hop ! chez lui à purger sa peine ,, et cultiver du cannabis sur son balcon , !!

  2. Cirotteau Yves

    Que dire ? Cela continue. Un violeur relâché recommencera. Un drogué recommencera. un alcoolique continuera à boire.
    Que faire ?
    Aujourd’hui : rien. On le met en prison, il en ressort et recommence.
    Combien de policiers, combien de victimes innocentes ?
    Que fait on des parasites ?
    On s’en débarrasse. Que fait on des récidivistes ? Ils recommencent et tuent. C’est cela l’époque que nous vivons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.