vendredi 21 février 2020
Accueil / A la une / Var: les gendarmes ripostent et tuent un homme qu’ils venaient interpeller
Photo d'illustration (DC/L'Essor).
Photo d'illustration (DC/L'Essor).

Var: les gendarmes ripostent et tuent un homme qu’ils venaient interpeller

Alors qu’ils venaient interpeller un homme à Pontevès, dans le Var, les gendarmes ont essuyé des tirs et ont été contraints de riposter. L’auteur des coups de feu a été abattu et un gendarme blessé.

L’histoire, mise en lumière par Var-matin et France Bleu Provence, débute dans la matinée du lundi 10 février 2020. Une femme se présente à la brigade de proximité de Barjols (Var) pour porter plainte. Son ex-conjoint, connu pour des “violences habituelles”, serait en effet entré chez elle dans la matinée sans y avoir été invité. Devant les faits exposés et les antécédents de violences conjugales de l’homme, les gendarmes décident de procéder à son interpellation.

Coups de feu et riposte

Dans l’après-midi, les gendarmes se rendent donc au domicile de l’individu, situé à Pontevès, au nord de Brignoles. Mais l’homme refuse son interpellation et tire sur les gendarmes avec un fusil de chasse. Un des militaires est touché mais parvient à riposter, blessant mortellement l’auteur des coups de feu.

Lire aussi : La nouvelle arme des gendarmes pour lutter contre les violences conjugales

Une enquête a été ouverte et confiée à la section de recherche de Marseille. Le militaire blessé a quant à lui été transporté à l’hôpital d’instruction des armées Sainte-Anne, à Toulon.

Un commentaire

  1. Person

    Dans quelle société sommes nous. Ouvrir le feu sur des Gendarmes qui étaient venus pour intercepterr le mari et sans doute, trouver une solution sans violences.

    A partir que la justice ne punit plus, elles met en danger la vie des Gendarmes et des Policiers

    Soyons fière de nos Gendarmes.
    Je dénonce la lâcheté de la magistrature et des responsables politiques.

    Gardons espoir qu’un jour notre République retrouve les valeurs qui protègent le peuple.
    Encore merci à ceux dont la difficile mission est la défense de nos liberté et de notre sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *