dimanche 20 septembre 2020
Accueil / Opérationnel / Corse : deux hommes interpellés après des tirs contre une gendarmerie

Corse : deux hommes interpellés après des tirs contre une gendarmerie

Deux hommes seront jugés en comparution immédiate lundi par le tribunal correctionnel d’Ajaccio après avoir reconnu avoir tiré le 8 septembre sur la gendarmerie de Pietrosella en Corse-du-Sud sans faire de victime.

Âgés de 19 et 23 ans, les deux hommes, identifiés sur enregistrement de caméras de surveillance de la gendarmerie de cette station balnéaire de la rive Sud du golfe d’Ajaccio, ont reconnu durant leur garde à vue être les auteurs de deux tirs sur le bâtiment militaire, a indiqué le procureur de la République Xavier Bonhomme.

Selon le procureur, les deux hommes, inconnus de la justice, ont dit avoir ainsi voulu célébrer le soulèvement qui conduisit à à Libération de la Corse en septembre-octobre 1943. L’île fut le premier territoire métropolitain français libéré, entre le 9 septembre et le 4 octobre, par la Résistance insulaire appuyée par des troupes marocaines sous commandement français.

Les deux hommes seront jugés pour “dégradation et infraction à la législation sur les armes”. Les deux tirs avaient atteint vers 22H00 lundi dernier la façade de la gendarmerie, alors inoccupée, et la vitre blindée d’un bureau. L’enquête a été menée par la section de recherches de la gendarmerie.

La gendarmerie de Pietrosella avait été détruite à l’explosif en septembre 1997 lors de l’attaque d’un commando nationaliste dont les membres furent ensuite condamnés pour l’assassinat du préfet de Corse Claude Erignac, tué par balles à Ajaccio le 6 février 1998. Deux gendarmes avaient été capturés par le commando qui avait dérobé deux pistolets automatiques dont l’un servit à tuer le haut-fonctionnaire.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *