vendredi 25 septembre 2020
Accueil / Opérationnel / Corse : fin des incidents à Corte entre manifestants et gendarmes mobiles
Les incidents ont pris fin peu avant 23 heures. Aucun blessé n'était à déplorer mais la gendarmerie a subi des dégâts importants: grilles enfoncées, vitres brisées, caméras de surveillance détruites.

Corse : fin des incidents à Corte entre manifestants et gendarmes mobiles

Deux personnes ont été interpellées lundi soir au cours d’incidents survenus à Corte (Haute-Corse) entre manifestants et gendarmes mobiles, lors d’un rassemblement de quelque 500 personnes devant la gendarmerie pour dénoncer les poursuites judiciaires à Reims contre huit supporters du club de football (L1) de Bastia.

Peu avant 23H00, les incidents ont pris fin lorsqu’une averse nourrie s’est abattue sur Corte. Aucun blessé n’était à déplorer mais la gendarmerie a subi des dégâts importants: grilles enfoncées, vitres brisées, caméras de surveillance détruites.

Trois heures plus tôt, quelques dizaines de jeunes manifestants cagoulés ou portant des capuches avaient commencé à lancer divers projectiles -pierres, planches, gros pétards – en direction des gendarmes mobiles en tenue anti-émeute, massés derrières les grilles de la gendarmerie.

Les forces de l’ordre avaient riposté en lançant des grenades lacrymogènes, faisant reculer les manifestants. De petits groupes très mobiles étaient ensuite revenus harceler les gendarmes à plusieurs reprises. Quelque cinq cents personnes, en majorité des étudiants, mais aussi des militants nationalistes, s’étaient rassemblées en fin d’après-midi devant la gendarmerie, située à la périphérie de Corte dans un quartier pavillonnaire.

Ils entendaient manifester ainsi leur soutien aux supporters du SC Bastia poursuivis à Reims pour violences lors de heurts avec la police samedi soir après le match de L1 Reims-SC Bastia.. Des syndicats étudiants d’obédience nationalistes avaient appelé à la manifestation après un réunion publique à l’université de Corte décrétée “université morte”.

Lundi soir, le tribunal correctionnel de Reims a annoncé le renvoi au 22 mars du procès des supporters du SC Bastia.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *