mercredi 30 septembre 2020
Accueil / Opérationnel / Cocktail molotov sur des gendarmeries en Bretagne : cinq personnes interpellées

Cocktail molotov sur des gendarmeries en Bretagne : cinq personnes interpellées

Cinq personnes ont été interpellées lundi matin par la police antiterroriste, soupçonnées d’être impliquées dans des attaques au cocktail molotov contre deux gendarmeries en Bretagne en juin, a-t-on appris de source proche du dossier.

Les personnes, interpellées dans les Côtes d’Armor et le Finistère par les hommes de la sous-direction antiterroriste (SDAT) de la police judiciaire française, “appartiennent toutes à la mouvance nationaliste bretonne”, a précisé cette source.

Dans la nuit du 12 au 13 juin, les gendarmeries de Huelgoat dans le Finistère et d’Uzel dans les Côtes-d’Armor, avaient été la cible de jets de cocktails molotov qui n’avaient pas fait de dégâts. Le sigle “ARB” (Armée révolutionnaire bretonne) avait été écrit sur un muret de la gendarmerie d’Uzel et sur le portail de celle de Huelgoat.

La section antiterroriste du parquet de Paris avait été saisie. Les personnes interpellées sont également soupçonnées, selon cette source, d’avoir déposé une engin explosif factice devant la trésorerie de la ville de Lanmeur dans le Finistère en décembre 2013.

Des inscriptions en breton avaient été retrouvées à proximité de l’engin, et notamment encore une fois le sigle “ARB” sur l’un des murs de la trésorerie. L’Armée révolutionnaire bretonne, mise en sommeil pendant plusieurs dizaines d’années, avait signé plusieurs attentats à la bombe contre des trésoreries dans les années 1970.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *