mercredi 28 octobre 2020
Accueil / Opérationnel / Cher : un officier de gendarmerie se suicide avec son arme de service

Cher : un officier de gendarmerie se suicide avec son arme de service

Un officier de gendarmerie de Saint-Amand-Montrond dans le Cher a été déclaré en état de mort cérébrale après s’être s’est tiré une balle dans la tête avec son arme de service vendredi, a-t-on appris samedi auprès de la Gendarmerie. Commandant de la communauté de brigades de gendarmerie de Saint-Amand-Montrond, le lieutenant était de permanence dans son bureau lorsqu’il a fait usage de son arme contre lui, a rapporté la Gendarmerie, qui a exprimé son soutien à “sa famille, ses proches et les militaires placés sous son commandement”.

Le parquet de Bourges a ouvert une enquête en recherche des causes de la mort, confiée à la section de recherche de la Gendarmerie de Bourges, a dit le substitut du procureur de la République à Bourges, Emmanuel Delorme. L’association Gendarmes et Citoyens a fait état, dans un communiqué, d’une lettre laissée par l’officier, dans laquelle il expliquerait la raison de son suicide. Pour l’association, l’officier aurait été victime de harcèlement de la part de deux de ses supérieurs qui commandent la compagnie de Saint-Amand-Montrond et utiliseraient des “méthodes d’un autre âge”. Le substitut du procureur a déclaré n’avoir “rien à dire sur ce point”.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.