samedi 31 octobre 2020
Accueil / Opérationnel / Chartres : sept suspects interpellés dans un vaste trafic de parfum
Sept personnes soupçonnées d'appartenir à un réseau de trafic de parfum ont été placées en garde à vue le lundi 7 novembre et quatre d'entre elles ont été présentées devant un juge à Chartres, après une saisie avoisinant le million d'euros.

Chartres : sept suspects interpellés dans un vaste trafic de parfum

Sept personnes soupçonnées d’appartenir à un réseau de trafic de parfum ont été placées en garde à vue le lundi 7 novembre et quatre d’entre elles ont été présentées devant un juge à Chartres, après une saisie avoisinant le million d’euros.

Âgés de 25 à 42 ans, les suspects ont été interpellés lors d’un vaste coup de filet coordonné, regroupant 52 militaires et 9 policiers, effectué au domicile des suspects, localisés dans le Haut-Rhin, les Yvelines, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d’Oise. Lors de cette opération, les forces de l’ordre ont saisi 17.000 flacons de parfum, trois véhicules de forte cylindrée, ainsi que des bouteilles de parfum volées. Le montant global avoisine le million d’euros.

L’enquête des gendarmes avait débuté après que plusieurs entreprises de conditionnement de parfums, implantées en Eure-et-Loir, ont été victimes, depuis mai dernier, de cambriolages ou de tentatives pour un montant de 160.000 euros. Une cellule d’enquête, constituée de la section de recherches d’Orléans et des groupements de gendarmerie d’Eure-et-Loir et du Loiret, a été installée spécialement pour cette affaire. En juin, une commission rogatoire a été ouverte pour “vols, recels, dégradations, tentatives de vols, destruction par incendie en bande organisée, blanchiment par concours à une opération financière, escroquerie à la TVA, et travail dissimulé”.

L’enquête a permis d’identifier des réseaux de revente de parfums volés et a remonté la piste des suspects, considérés comme receleurs par les gendarmes. Certains revendaient “au grand jour, sous couvert de leur entreprise, des parfums de grandes marques volés ou contrefaits”.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.