samedi 26 septembre 2020
Accueil / Opérationnel / Cannes : un braqueur blessé lors d’une fusillade avec des gendarmes
Un homme, qui a tiré sur des gendarmes lors d'une opération de gendarmerie vendredi matin à Cannes, a été grièvement blessé par les tirs de riposte des militaires, a-t-on appris auprès de la Gendarmerie. L'individu, dont le pronostic vital est engagé, est connu pour braquages.

Cannes : un braqueur blessé lors d’une fusillade avec des gendarmes

Un homme de 46 ans, recherché pour des braquages et séquestrations, a tiré vendredi à Cannes sur des gendarmes, qui ont riposté et l’ont blessé par balles, a-t-on appris auprès du procureur de Grasse. L’homme, qui n’a pas été grièvement blessé comme pouvait le laisser penser un tout premier constat, était toujours soigné vendredi soir dans un hôpital de Nice en attendant d’être entendu.

Le procureur de Grasse Georges Gutierrez ouvrira alors une information judiciaire pour “tentative d’homicide sur agents de la force publique”. Les échanges de tirs ont eu lieu lors de l’interpellation vers 09H00 de l’homme à son domicile du centre-ville de Cannes par un peloton d’intervention de la Gendarmerie nationale de 11 personnes.

Neuf gendarmes ont commencé à rentrer dans les halls de l’immeuble, en faisant exploser une grenade pour faire du bruit. Le suspect, qui fumait sur son balcon du 1er étage, a alors aperçu les deux gendarmes restés en observation à l’extérieur à une quinzaine de mètres de lui.

L’homme a tiré deux fois sur les gendarmes 

“L’homme se penche, les voit et sort une arme. Les gendarmes font les sommations d’usage. Il tire un premier coup” avec un pistolet 9 mm, précise le procureur. Les deux militaires ripostent: l’un tire un coup de feu, l’autre deux coups. Malgré de nouvelles sommations, l’homme recherché “tire une deuxième fois” en direction des gendarmes, qui répondent encore par trois tirs.

“La personne est blessée, mais ses jours ne sont plus en danger”, précise M. Gutierrez, qui a saisi l’Inspection générale de la Gendarmerie nationale (IGGN) afin de vérifier que les gendarmes ont tiré en état de légitime défense.

L’homme de 46 ans a déjà été condamné à cinq reprises et effectué une quinzaine d’années de prison, pour vols aggravés, vols avec violence, détention d’armes et de stupéfiants. Une information judiciaire avait été ouverte à l’automne à son encontre pour des braquages, des vols avec arme, et des séquestrations dans des domiciles privés, perpétrés dans les communes plutôt huppées de Mougins, Cannes et Roquefort-les-Pins.

Les autorités avaient tenté une première fois de l’interpeller le 29 septembre dans le Var, mais l’homme avait foncé sur un véhicule de gendarmerie dans lequel se trouvait un agent. Une information judiciaire pour tentative d’homicide avait été ouverte par le parquet de Draguignan. Les gendarmes du Var avaient mis la main sur un pistolet et un fusil appartenant au fuyard.

Crowdfunding campaign banner

2 Commentaires

  1. zorg

    DUR, DUR D ETRE UN BRAQUEUR,

  2. zorg

    le tireur gendarme va devoir avoir un bon stylo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *