lundi 30 novembre 2020
Accueil / Opérationnel / Bouches-du-Rhône : plusieurs interpellations pour violences envers des gendarmes et des policiers
Entrainement aux techniques d'interpellation par des gendarmes mobiles.
Exercice d'interpellation d'un peloton d'intervention de gendarmes mobiles (Photo MG/L'Essor)

Bouches-du-Rhône : plusieurs interpellations pour violences envers des gendarmes et des policiers

Plusieurs interpellations ont eu lieu au cours des derniers jours dans trois affaires de violences visant des policiers et des gendarmes survenues en août dans les Bouches-du-Rhône, a-t-on appris mardi du ministère de l’Intérieur et de source proche d’un des dossiers.

Deux individus “très défavorablement connus des services de police” ont ainsi été interpellés les 5 et 6 octobre, puis mis en examen et écroués, soupçonnés d’avoir délibérément renversé en scooter un CRS le 12 août à Marseille, a annoncé Bernard Cazeneuve. Le CRS avait souffert d’une double fracture ouverte de la jambe droite et avait dû être hospitalisé.

Les deux hommes mis en cause ont été identifiés grâce à des analyses ADN menées sur une casquette retrouvée sur les lieux des faits, précise le ministre de l’Intérieur.

Un gendarme avait failli être renversé par une voiture

Mardi, c’est un homme accusé d’avoir conduit une voiture qui avait presque renversé un gendarme en voulant échapper à un contrôlé après deux cambriolages au Mas-Blanc-des-Alpilles (Bouches-du-Rhône), à une quarantaine de kilomètres de Salon-de-Provence, le 17 août, qui a été arrêté.

Le passager de la voiture avait déjà été interpellé le 20 août. Les deux hommes ont été incarcérés.

Enfin, plusieurs personnes ont été placées en garde à vue mardi pour leur implication présumée dans une affaire de tirs à la kalachnikov ayant visé des policiers d’une brigade anticriminalité le 18 août à Marseille, a-t-on appris de source proche du dossier.

Suivi par une patrouille de la Bac après le braquage au petit matin d’un supermarché dans les quartiers nord de la ville, les malfaiteurs avaient fait feu à la kalachnikov sur les policiers, sans les blesser. “Ces deux interpellations illustrent la détermination sans faille du Gouvernement de retrouver et de présenter devant la justice les individus coupables d’actes de violences envers les forces de l’ordre”, commente le ministre de l’Intérieur à propos des deux premières affaires.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.