mardi 20 octobre 2020
Accueil / Opérationnel / Biographie du major Daniel Briere
Retrouvez la carrière du major Daniel Briere, mort en service le 17 octobre. Ce professionnel reconnu était entré en gendarmerie en 1981 et avait fait l'essentiel de sa carrière en gendarmerie départementale.

Biographie du major Daniel Briere

Le major Daniel Briere (DR)
Le major Daniel Briere (DR)

Daniel Briere est né le 29 janvier 1960 à Reims dans la Marne et s’est engagé en gendarmerie le 2 février 1981. A l’issue de sa formation à l’école des sous-officiers de gendarmerie de Chaumont (Marne), il est affecté à la brigade territoriale du Luc (Var) où il travaille d’août 1981 à juillet 1988.

Sur sa demande, il gagne l’ambassade de Managua (Nicaragua) de 1988 à décembre 1991. De retour en métropole, il est affecté à la brigade territoriale de Saint-André (Alpes-Maritimes) jusqu’au 31 mai 1996. Il prend ensuite le commandement de la Brigade territoriale de Contes (Alpes-maritimes) puis intègre le 1er juillet 2001 la brigade des recherches (BR) de Nice en tant que chef de groupe enquêteurs PJ puis commandant en second à compter du 1er juillet 2010.

Il effectue des détachements de circonstances à l’étranger : en Algérie (2007) , en Argentine (2009) et s’engage dans l’opération Licorne au cours des évènements en Côte d’Ivoire (2011).

Ayant réussi l’examen d’officier de police judiciaire le 5 juillet 1988, il accède au grade de maréchal-des-logis-chef le 1er mai 1996. Il est retenu aux grades d’adjudant le 1er mai 2001, d’adjudant-chef le 1er juillet 2007 et de major le 1er juillet 2010.

Particulièrement apprécié notamment pour ses qualités de chef, il se révèle un homme charismatique notamment dans le domaine de la police judiciaire. D’une grande humanité, toujours disponible, il est unanimement reconnu tant par ses pairs que par les autorités judiciaires et administratives pour son grand professionnalisme au sein de la BR de Nice.

Il est référent du groupement de gendarmerie des Alpes-Maritimes en matière de délinquance économique et financière (Défi). Toujours au service des autres, disponible et rigoureux dans le travail, c’était un camarade fort apprécié. Tous ceux qui l’ont cotoyé conservent dans leur mémoire son charisme et sa gentillesse.

Il était titulaire de la médaille d’Or de la défense nationale (1er janvier 1996), de la médaille d’outre-mer avec agrafe République Côte d’Ivoire Vermeil (27 avril 2011), et de la médaille militaire (31 décembre 2008).

Crowdfunding campaign banner

2 Commentaires

  1. BUSEYNE, Christian

    Je présente à toute sa famille mes plus sincères condoléances.

    Ancien Major en retraite

  2. Alain DONCHE

    C’est avec un vive émotion et une profonde tristesse que j’ai appris le décès du major Brière. Je l’ ai connu il y a 15 ans, il était un jeune chef à la brigade de Contes; Il était un militaire de valeur, passionné de police judiciaire, à la personnalité affirmée et attachante. Il était donc inéluctable qu’il rejoigne la brigade de recherches de Nice.
    A son épouse, à ses enfants, à sa famille, je leur adresse mes sincères condoléances et les assurent de ma profonde sympathie.
    Adieu major.
    Capitaine (er) Alain DONCHE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.