dimanche 25 octobre 2020
Accueil / Opérationnel / Bayonne : les gendarmes réfutent les accusations de la famille d’Aurore Martin

Bayonne : les gendarmes réfutent les accusations de la famille d’Aurore Martin

Les gendarmes des Pyrénées-Atlantiques ont réfuté jeudi les accusations de la famille d’Aurore Martin, qui a dénoncé le caractère volontaire de l’arrestation le 1er novembre de la militante basque recherchée par Madrid, en affirmant avoir opéré un “banal contrôle routier”, sans savoir que c’était elle.

“On a fait un contrôle routier pour lutter contre l’insécurité routière. Elle a été interpellée à ce moment-là. C’était une opération banale de contrôle routier, comme on en fait plusieurs fois par mois. Je ne vois pas pourquoi on s’en cacherait si cette interpellation avait été prévue, mais ça n’était pas le cas”, a indiqué le commandant du groupement de gendarmerie des Pyrénées-Atlantiques, le Colonel Thierry Rousseau.

La famille de la militante basque incarcérée à Madrid depuis son renvoi par la France devant les autorités judiciaires espagnoles, avait indiqué dans un courrier avoir “dénombré quatre contrôles de gendarmerie sur le même créneau horaire” sur les chemins qu’Aurore Martin aurait pu emprunter ce jour-là, suggérant que l’interpellation était programmée. “Une fois Aurore arrêtée, après 16h00, dans un premier temps les voitures qui passent par là ne sont plus contrôlées et dans un second temps l’ensemble du dispositif est levé”, avait ajouté la famille.

“Il y avait une vingtaine d’unités” pour “le week-end de la Toussaint qui est le plus meurtrier sur les routes en France”, a expliqué le Colonel Rousseau. “Chaque fois que l’on fait un contrôle coordonné, toutes nos unités sont dehors. En tout, nous avions mis en place une vingtaine de points de contrôle aux points clés du territoire”, a-t-il dit, assurant que le programme de ces contrôles avait été calé dès septembre.

Les gendarmes reprennent ainsi les déclarations du ministre de l’Intérieur Manuel Valls assurant qu’Aurore Martin “a été arrêtée lors d’un contrôle routier habituel”, alors que la famille l’accuse de “mensonges”.

François Hollande a de son côté assuré mardi ne pas avoir donné de consigne. Après l’avoir contrôlée, la gendarmerie a présenté Aurore Martin au parquet général “et la procédure (de remise à l’Espagne) est automatique”, a-t-il dit.

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. boboye

    moi, je serais tenté de les croire, si je n’avais pas vu des forces de l’ordre mentir sous serment.
    la confiance c’est précieux!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.