lundi 28 septembre 2020
Accueil / Opérationnel / Barrage de Sivens : Cazeneuve dénonce “une instrumentalisation politique” du drame
Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a dénoncé mardi "une instrumentalisation sans vergogne" de la mort du manifestant Rémi Fraisse, et appelé à la retenue, en réponse notamment aux attaques de Cécile Duflot qui a qualifié ce drame de "tache indélébile sur l'action du gouvernement".

Barrage de Sivens : Cazeneuve dénonce “une instrumentalisation politique” du drame

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a dénoncé mardi “une instrumentalisation sans vergogne” de la mort du manifestant Rémi Fraisse, et appelé à la retenue, en réponse notamment aux attaques de Cécile Duflot et de José Bové.

Bernard Cazeneuve a affirmé qu’il souhaitait “que tout la vérité soit faite” sur les circonstances de la mort de Rémi Fraisse sur le barrage contesté de Sirvens, évoquant un “drame”. Il a exprimé aux proches du manifestant “des sentiments et des pensées de compassion et de tristesse”.

“Une tache indélébile sur l’action du gouvernement”

“Il faut que les juges puissent enquêter pour savoir, il faut attendre que les enquêtes aient abouti avant que d’accuser. Des analyses sont en cours, il faut les laisser se déployer”, a-t-il ajouté. Rémi Fraisse, le manifestant de 21 ans mort sur le site du barrage contesté de Sivens dans le Tarn, a été victime d’une explosion dont l’enquête doit déterminer si elle a été provoquée par une grenade des forces de l’ordre ou une autre cause. “Il est important aujourd’hui quand on est dans un souci d’apaisement de faire montre de responsabilité et d’attendre que les enquêtes aient abouti”, a-t-il affirmé.

Cécile Duflot a qualifié mardi matin la mort du manifestant de “tache indélébile sur l’action du gouvernement” tandis que José Bové accusait le gouvernement de “provocation” pour avoir posté des gendarmes sur le site du barrage de Sivens.

Interrogé sur ces propos, Bernard Cazeneuve a dénoncé une instrumentalisation politique. “Un certain nombre de propos tenus ce matin m’ont choqué et relèvent d’une instrumentalisation politique sans vergogne d’un drame. Cela n’est pas acceptable et doit être condamné”, a déclaré le ministre place Beauvau. Selon Bernard Cazeneuve, le gouvernement souhaite que l”apaisement l’emporte”.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *