vendredi 23 août 2019
Accueil / Opérationnel / Balles de défense, lacrymogènes: de subtiles différences entre Police et Gendarmerie
Un lanceur de balles de défense de 40 mm (Crédit photo: MG/L'Essor).
Un lanceur de balles de défense de 40 mm (Photo/MG/L'Essor).

Balles de défense, lacrymogènes: de subtiles différences entre Police et Gendarmerie

La différence est subtile. Et pourtant, elle montre les nuances qui existent entre policiers et gendarmes. Quelques jours avant Noël, le 23 décembre, le ministère de l’Intérieur a publié un appel d’offres pour des lanceurs. Une commande sensible en pleine crise des Gilets jaunes, qui battent le pavé depuis novembre.

Ce marché prévoit la commande pour la Police de 180 lanceurs multi-coups à six coups et 270 lanceurs à quatre coups, tous deux de calibre 40 mm. Une entreprise est déjà bien placée pour ce marché, la société américaine Penn Arms. En dotation dans la Police depuis 2016, selon l’association Acat France, ces lanceurs multi-coups n’ont toutefois pas, à l’heure actuelle, séduit les gendarmes. Avec cette commande, l’Arme sera dotée de 1275 lanceurs mono-coup de 40 mm.

Lire aussi sur L’Essor : L’Intérieur commande de nouveaux lanceurs de balles de défense (LBD 40)

Plus puissant

En pratique, toutes ces armes (mono-coup ou multi-coups) sont polyvalentes. Elles peuvent en effet tirer différentes munitions de 40 mm, que ce soit des munitions de défense (les fameuses balles de défense en caoutchouc) ou des grenades lacrymogènes et fumigènes. Toutefois, la doctrine prévoit aujourd’hui que les lanceurs mono-coups ne puissent tirer que des munitions de défense, tandis que les lanceurs multi-coups ne doivent être utilisés que pour tirer des grenades fumigènes ou lacrymogènes.

Le lanceur multi-coups délivre plus de puissance”, observe auprès de L’Essor Jean-Louis Courtois, expert en armes auprès de la Cour d’appel de Paris. “Son barillet permet de faire du tir de saturation si par exemple une unité veut couvrir une zone de manière très rapide”, poursuit-il. Pour Jean-Louis Courtois, ancien rédacteur en chef de Commando magazine, les lanceurs à barillet sont appelés à devenir plus courants dans l’équipement des forces de sécurité.

G.T.

A voir également

chien de gendarmerie

Un homme sauvé à sa quatrième tentative de suicide dans la même journée!

Un désespéré a été sauvé par les gendarmes des Pyrénées orientales à sa quatrième tentative de suicide dans la même journée!

2 Commentaires

  1. Lamble

    Les personnels de la gendarmerie font preuve d un grand professionnalisme. Les exactions commises par certains manifestants ou delinquants sont inadmissibles dans un état de droits. Ils discréditent les revendications. Les unités de recherches doivent tout mettre en oeuvre pour identifier et linterpeller les auteurs. La direction de la gendarmerie doit prendre en charge tous les frais de justice.

  2. Major

    Les français éveillé porte le gilet jaune et manifestentpour que la France devienne un État de droit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *