vendredi 19 juillet 2019
Accueil / L'actualité PACA / Avalanche mortelle dans les Alpes-Maritimes : l’enquête confiée à la Gendarmerie
Séance d'entraînement du PGHM des Alpes-Maritimes à Roubion en 2015. (Photo d'illustration D.C/L'Essor).
Séance d'entraînement du PGHM des Alpes-Maritimes à Roubion en 2015. (Photo d'illustration D.C/L'Essor).

Avalanche mortelle dans les Alpes-Maritimes : l’enquête confiée à la Gendarmerie

La Gendarmerie s’est vu confier l’enquête sur les circonstances de la terrible avalanche meurtrière qui a tué quatre personnes ce vendredi dans le secteur d’Entraunes dans les Alpes-Maritimes. Une femme est rescapée, mais très choquée, et le guide est indemne. Il a déjà été brièvement entendu par les gendarmes et sera placé en garde à vue a annoncé le procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre.

 Selon nos informations, l’avalanche s’est produite peu avant 13 heures dans le secteur du col de la Cayolle situé à 2326 mètres près d’Entraunes, une commune du Mercantour et a dévalé sur un groupe de six randonneurs,  un guide de haute-montagne et ses cinq clients.
Indemne,  le guide a aussitôt donné l’alerte avant d’extraire la rescapée qu’il a mise en sécurité plus bas.  Les randonneurs séjournaient au gîte Ferran à Estenc, sur la commune d’Entraunes.

L’enquête confiée à la BR de Puget-Theniers et au PGHM

Coordonnés par la sous-prèfète de Nice Montagne, Gwenaelle Chapuis, de très gros moyens de secours ont été engagés aux côtés des CRS de montagne, de permanence cette semaine, notamment les  gendarmes secouristes en montagne du PGHM de Saint-Sauveur de Tinée, basés à proximité. Les pompiers ont apporté leur aide logistique et médicale.

L’hélicoptère de la section aérienne de Digne a été appelée en renfort de Dragon 06, l’hélicoptère de la Sécurité civile.

La brigade des recherches de Puget-Theniers est chargée de l’enquête avec le PGHM.

Comme l’indique le document ci-dessous, le risque d’avalanche était de niveau 4/5 ce vendredi, donc fort. Selon un secouriste du PGHM, sortir ce vendredi en randonnée après un redoux suivant d’importantes chutes de neige était “très risqué“.

Télécharger (PDF)

 

A voir également

Objets volés, retrouvés lors d'une perquisition menée par la gendarmerie de Saint-Junien (Photo : Groupement de gendarmerie départementale de la Haute-Vienne).

La gendarmerie de Saint-Junien saisit divers objets volés et lance un appel à victimes

Lundi 13 mai 2019, les gendarmes de la compagnie de Saint-Junien (87) ont interpellé deux individus originaires de la Haute-Vienne. Lors de leur garde-à-vue, ces deux hommes âgés de 32 ans ont reconnu le vol de chutes de câbles en aluminium et de batteries, dérobés la veille, dimanche 12 mai, dans des sociétés implantées sur les communes de Saint-Junien et d'Oradour-sur-Vayres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *