jeudi 5 décembre 2019
Accueil / A la une / Après les Champs-Elysées, des gendarmes accusent
Logo Préfecture de Police Paris

Après les Champs-Elysées, des gendarmes accusent

Décisions préparatoires surprenantes, choix tactiques erronés : aux ordres de la Préfecture de police de Paris, les spécialistes du maintien de l’ordre refusent d’être les boucs émissaires du fiasco face aux Gilets jaunes.

Lire aussi sur L’EssorGraves incidents samedi à Paris : les gendarmes réagissent et proposent !

Au lendemain du bilan calamiteux (une centaine de commerces dégradés, incendiés ou pillés) sur les Champs-Elysées, lors de la manifestation des Gilets jaunes à Paris, ce samedi 16 mars, les professionnels du maintien de l’ordre sont remontés. « On va encore incriminer la doctrine du maintien de l’ordre, on va à nouveau nous demander en urgence des mesures pour alimenter un nouveau plan. Or on sait tous quelles sont les raisons fondamentales de l’échec de samedi », lâche un haut responsable.

Un constat assumé dès lundi matin par Laurent Nuñez, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur. Reconnaissant un “échec” et évoquant des “dysfonctionnements” dans la “chaîne de commandement” et le “positionnement des forces”, il a pointé du doigt la Préfecture de police (PP) de Paris. Quelques heures plus tard, son patron, le préfet Michel Delpuech est limogé. Un départ suivi de celui de deux autres responsables de la PP. Trois fusibles ont donc sauté. Cela suffira-t-il à modifier la donne ?

La manifestation des Gilets jaunes du 16 mars a tourné au fiasco pour le maintien de l’ordre. En raison, certes, de la présence des 1.500 black blocs et autres ultras de gauche anti systèmes, mais pas seulement. « Dispositif inadapté »,  « pilotage inapproprié », accusent les gendarmes spécialistes du maintien de l’ordre.

Les problèmes surgissent dès la phase préparatoire. En début de semaine, au vu des renseignements collectés et du ton des Gilets jaunes, les états-majors spécialisés élaborent un dispositif musclé. Ils proposent de placer dans la capitale 34 escadrons de gendarmes mobiles (EGM), 12 compagnies républicaines de sécurité (CRS) et de constituer une force en réserve.

Lire aussi sur L’EssorViolences sur les Champs Elysées : deux nouvelles têtes tombent à la préfecture de police

Dans le courant de la semaine, l’Unité de coordination des forces mobiles (UCFM) donne l’ordre aux gendarmes de mettre au repos leurs 9 escadrons mis en réserve. Résultat, samedi, ils doivent rapatrier en urgence vers la capitale 4 escadrons en mission dans le nord de la France pour faire face au regain de violence.

Dans la « zone rouge », il est décidé de sanctuariser le triangle Concorde-Elysée comme chaque samedi. De plus, deux lignes de défense statique sont formées : l’une en protection de l’Arc de Triomphe, en haut des Champs-Elysées, l’autre barrant la plus belle avenue du monde à hauteur du rond-point, au milieu de l’avenue.

Le jour J, un groupe de Gilets jaunes, auxquels se mêlent des participants à la Marche pour le climat égarés, se retrouvent coincés entre les deux. Sans issue de sortie possible, la tension monte vite. Ils essuient les tirs de grenades lacrymogènes lancées de part et d’autre. “A l’inverse de la doctrine de maintien de l’ordre en Gendarmerie qui prévoit toujours une porte de sortie pour les manifestants, on les a encagés », déplore un officier présent dans le dispositif. « Au bout d’un moment, ils s’en sont pris aux boutiques sur les côtés, où les forces de sécurité étaient quasi inexistantes, ce qui n’est pas étonnant au regard du volume global mobilisé et de l’importance donnée aux points statiques”.

Un officier supérieur ajoute : “Cela fait des semaines que la Direction de l’ordre public et de la sécurité de la préfecture de Police nous impose son dispositif de l’encagement. On doit reculer pour éviter les drames car la violence des ultras est énorme. Un jour, ca se terminera mal, on aura un mort d’un côté ou de l’autre”.

Les gendarmes s’interrogent, enfin, sur la présence massive des casseurs et activistes avec leurs équipements dans la manifestation. Cette fois, le renseignement aurait bien détecté l’ampleur de la menace, et alerté les autorités sans détour. Pourtant, contrairement aux manifestations de la fin de l’année, aucun dispositif ne semble avoir été prévu, ni consigne donnée, pour intercepter et fouiller les individus suspects en amont de la zone rouge. Cela pourrait être l’une des conséquences du tempo anormalement lent, ce samedi matin, avec lequel se serait effectuée la mise en place des unités de police parisienne réquisitionnées en complément des spécialistes du maintien de l’ordre déployés sur les points de défense majeurs, « comme si leurs autorités n’avaient pas vraiment perçu le menace à son juste niveau », suggère un observateur bien placé…

Mériadec Raffray

A voir également

Ecusson de l'OCLCH

Profanation de cimetières juifs en Alsace: Castaner veut créer un office qui existe déjà

Après les nouvelles profanations antisémites en Alsace, le ministre de l'Intérieur veut créer un office de lutte contre la haine qui existe déjà !

50 Commentaires

  1. Francis BLIVET

    je veux exprimer mon soutien aux forces de l”ordre qui endurent depuis des mois cette “chienlit” organisée par une minorité et soutenue par certains politiques qui se disent “responsables”.

    • Pezaire

      Je suis bien d’accord, maintenant, ça suffit….

  2. SIRE Gérard

    Le mouvement des gilets jaunes semble avoir été, dès le premier jour envahi par les partis extrême sur
    les rond-point .Il en est de même dans les manifestations.si il y a tant de blessés au visage c’est bien qu’ils
    font face au service d’ordre.s’ils défilaient normalement il n’y aurai pas de blessés.

    • Comment pouvez vous permetre de juger les gents vous n’étiez sûrement pas sur place pour vous rendre compte que systematiquement les force de l’ordre attasue de front les manisfestant pacifiste sans aucune raison, certainement des ordre du ministere qui créé un precedent, comme ce samedi, alors renseigné vous et analyser les situation avant de degueler vos connerie.

      • RONDEAU Claude

        Quelques cours d’orthographe seraient les bienvenus…j’ose espérer que vous ne serviez pas en gendarmerie!

    • dulac

      Sire Gérard !
      Ne racontez pas n’importe quoi , sur les rond-point aucun extrémiste …
      Si un tente de s’ infiltrer c’ est à coup de pompe dans l’cul qu’on le virerai , on vois bien que vous n’ y avez jamais mis les pieds …

  3. Etant GJ pacifique depuis le début du mouvement ….j’ai vraiment ressenti un malaise de dégoût …de voir de jeunes gendarmes avec leurs véhicules ,en position de protection, autour de l’Arc de Triomphe, servirent de défouloir à DES CASSEURS ENRAGES !!!!!
    A qui la FAUTE?…..Castaner qui jouent avec nos vies ….

    • Vous avez raison a 100%

      • La Corte Sylvaine

        Tout le monde voit de l’incompétence dans la gouvernance de l’état…Certes il y a de l’incompétence mais il y a surtout la volonté explicite de salir les forces de l’ordre officielles que ce soit gendarmerie, police sans oublier accessoirement aussi les GJ. Le but etant d’évacuer tout le monde pour remplacer par des favoris qui seront privatisés…pour mieux faire ce que l’on veut…et instaurer un état d’urgence ou plus exactement une dictature…pourquoi avoir choisi le sieu Benalla alors qu’il y avait du personnel en place compétent ? Idem pour le choix du ministre de l’intérieur..

    • Guillaume HERIOT

      La FAUTE aux casseurs bien sûrs ! Vous croyez sincèrement qu’essayer de casser du flic ou de détruire des biens publics va arranger les choses ?

      • Par ce que vous avez déjà vu une manifestation pacifique régler les problèmes vous? Et qui est responsable de tout ça ? Le gouvernement lui-même et personnes d’autres.

  4. CAROL Philippe

    Bonjour,
    Effectivement, on peut vraiment dire que le commandement des troupes à bien foiré ; Déjà sans être dans les services de renseignement, il se savait que ça aller chauffer avec les gilets jaunes et cela sans compter les “casseurs ” . Ensuite je suis presque sur que les renseignements généraux avaient des infos sur les Black Block, extrême droite, etc…. Qui allaient se mélanger aux gilets jaunes, donc la grande casse était sûre à 100 pour 100.
    Donc pourquoi tant de dérapage, on est arrivé à un stade , pu ces “manifestations ” n’ont plus lieu d’être. A chaque fois leurs revendications changent. On en finir pas de cette façon.
    Hé “hélas” la seule façon sera la manière forte.
    On a déjà eu NDL, là c’est plus la même musique. Il faut que ceux qui soit disant nous gouvernent prennent leurs responsabilités. Il est des moments où on ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs.
    Ces “manifestants ” ne sont qu’une minorité qui n’est pas représentative de tous les Français, il faut donner les moyens aux forces de l’ordre (toutes comprises ) de mettre un terme à cette “chianlit” .
    Merci, courage et respect à tous (tes) qui sont devant derrière de simple boucliers ; de tout coeur avec vous.
    Cordialement, Paramicalement, Philippe C.

    • MARTIN

      Juste pour info les Renseignements Généraux n’existent plus !!!

  5. Comme ci cela était nouveau.
    Le problème est et restera toujours le même.
    Trop facil de brimer, museler les forces de l’ordre. Ils ont toujours fait leur travail mais le laxisme de la justice française n’arrange rien. On a trop laisser monter et aujourd’hui il n’y a plus de respect de qui ou quoique ce soit.
    C’est un problème de société qui date et malheureusement si on agit pas très vite qu’allons nous laisser au future génération? “LE DROIT DE FAIRE CE DONT J’AI ENVIE ET J’EMMERDE LES AUTRES”.
    La FRANCE, ma douce FRANCE, celle de mon enfance n’est plus.
    Nous sommes la risée de l’Europe si ce n’est pas plus..
    A trop vouloir plaire, à trop croire bien faire on voit le résultat.
    Bref il y en a trop à dire….
    En tout cas bravo, vraiment UN GRAND BRAVO AUX FORCES DE L’ORDRE qui essaient de bien faire leur travail mais sur qui même leur supérieur leur tire dessus.
    Ils se prennent des coup de pieds au “c..” de toutes part, ils ne sont même plus respectés LAMENTABLE…
    Je suis écoeurée. ..
    Encore un GRAND BRAVO MESSIEURS POUR VOTRE DÉVOTION ET COURAGE

  6. RESPECT pour les fdo, ils doivent malheureusement obéir à un gouvernement qui a décidé la chute de notre pauvre France. Il y aurait tellement de possibilité pour degangrainer les pelotons de black blocks et antifascistes

  7. Peralez

    Bonjour à tous fille de gendarme et cadre infirmier je respecte l’armee Et la gendarmerie. Si zujourd’hui Je suis GJ pacifiques je refuse la violence de deux côtés et je refuse que les cortèges soient infiltrés par des casseurs. Samedi on les a visé arrivés . ON LEs a vus armes de tronçonneuses …les GJ étaient enfermés allzientbrt venzient dans un nuage de gaz .aucune Fo sur les côtes .comment accepter ce crime d’etzt? Et pourquoi? Merci en tout cas à vous vous gendarmes et forces de l’ordre de témoigner de la réalité des événements .

  8. Peralez

    Bonjour à tous fille de gendarme et cadre infirmier je respecte l’armee Et la gendarmerie. Si zujourd’hui Je suis GJ pacifiques je refuse la violence de deux côtés et je refuse que les cortèges soient infiltrés par des casseurs. Samedi on les a visé arrivés . ON LEs a vus armes de tronçonneuses …les GJ étaient enfermés allzientbrt venzient dans un nuage de gaz .aucune Fo sur les côtes .comment accepter ce crime d’etzt? Et pourquoi? Merci en tout cas à vous vous gendarmes et forces de l’ordre de témoigner de la réalité des événements .

  9. solution simple après 5 MOIS DE SOMMATION ,QUELQUES PROJECTILES DANS LES PIEDS CALMERONT LES TRES COURAGEUX CASSEURS QUI SAVENT QUILS NE RISQUENT RIEN NI PHYSIQUEMENT NI JURIDIQUEMENT

  10. Jean-Pierre Fy

    Vous avez toute notre sympathie surtout avec une direction politique aussi nulle, ne pas pouvoir faire son travail correctement est terrible surtout avec l’efficacité de la gendarmerie mobile en conflit urbain.

    Qu’ils rajoutent des garçons de Vigipirate – Opération Sentinelle ne va rien arranger, ils sont utiles et font un boulot ingrat, mais ne sont pas formés pour ce genre de mission à mon avis.

    Bloquer les grands axes serait une connerie énorme, les casseurs s’éparpilleraient en rigolant !! Les gilets jaunes ont toute ma sympathie et vous avez la leur je pense.

    Bon courage et merci.

  11. OlivierC

    C’est un peu le monde a l’envers, si ça été le bordel a à Paris, c’est bien a cause des Gilets Jaunes et de leur mouvement d’anarchiste. On ne peut reprocher aux forces de l’ordre et a à leur commandement que d’avoir été dépassé.

    Pas étonnant, dès qu’un manifestant “pacifique” se prend un coup c’est tout un drame…

    • OPPER

      ce qui est étonnant c’est que selon l’intérieur il n’y a plus de GJ, le mouvement s’essouffle et ils étaient seulement 800… après quand sont arrivés les casseurs, ils ont dit y a 1500 casseurs soit 2.300 personnes. et là vous allez me dire que 2.300 personnes, (dont des vieux et des femmes) ont réussi à faire autant de mal à la police? vous ne trouvez pas qu’on se fout de notre gueule? ya un moment donné où il faut prendre un peu de recul.
      1- notre pays est reconnu pour ses compétences dans le maintien de l’ordre, nos CRS vont dispenser des formations à l’étranger. Où étaient-ils le samedi? il n’y avait pas de compagnie de CRS
      2- tout le monde savait que la manif serait importante, 48h avant tout le monde a sorti le bandeau ‘samedi on arrive’ donc ils peuvent pas dire qu’ils étaient pas au courant.
      3- les personnes qui ont déclaré la manif du climat savaient qu’ils y auraient des casseurs, tout le monde le savait, sauf les personnes directement concernées c’est bizarre non?
      4- quand les boutiques sont attaqués, les flics n’ont pas réagi, ils l’ont expliqué ils étaient en sous effectifs, pour des pro c’est quand même étonnant, pourquoi il y avait 12 compagnies en statique devant l’Elysée et qui sont restés au même endroit pendant que leurs collègues galéraient sur les champs?
      … et ainsi de suite, aujourd’hui nous savons que le gouvernement a organisé le chaos pour décrédibiliser un peu plus le mouvement, et oui après avoir traité les GJ d’extrémistes (de droite puis de gauche), de peste brune / d’antisémite… il fallait trouver quelque chose de plus parlant : cramer le fouquets waouh c’est vrai ça va nous faire oublier les fermetures de maternité, d’hôpitaux, l’évasion fiscale…

  12. Tout mon soutien à cette belle institution qu’est la Gendarmerie quand on est dans ce milieu on ne sait jamais à quelle sauce on va être mangé , et l’incapacité en haut-lieu est bien flagrante !

    Je vous adresse mes meilleurs souhaits afin que tout se passe bien pour vous ! Courage !

  13. Povjojo

    Je ne ferai pas de discours:
    – SOUTIEN TOTAL AUX FORCES DE L’ORDRE.

  14. Fonte

    Bonjour,
    Vu l’évolution ces 30 dernières années de la mentalité (faire respecter ses droits en oubliant ses devoirs) donc de la perte de responsabilité qui y sont liée et malheureusement montré par le plus haut niveau de nos représentants (le nombre d’affaires qui encombre la justice en est une belle preuve) de plus les changements de l’organisation des forces de l’ordre de ces 15 dernières années basés uniquement sur la répression n’est pas une réussite quand on voit le mal vivre de ces dernières et le résultat de tous ces samedis de manifs.
    Les G.J. ce dernier samedi , moins d’un pour cent de la population, une minorité qui a pris la grosse tête sans se rendre compte qu’ils ont été manipulés par des extrêmes mais qui s’entêtent à vouloir encore agir en voulant tout casser chez les autres et si on faisait payer les dégats mais aussi le service d’ordre à ces derniers ça devrait limiter leurs ardeurs.
    Courage, respect et remerciements à tous les Escadrons compagnies qui sont le dernier rempart qui protège notre république

    • OPPER

      en fait tout le monde dit que les extrêmes sont derrières les GJ mais où sont-ils? cachés dans nos campagnes?
      non mais franchement je comprend pas, je regarde, je détricote chaque samedi de manif, et je ne vois pas de pancartes pour des partis d’extrêmes.
      j’ai vu des mecs du NPA à l’acte 10 je crois.
      j’ai jamais vu une pancarte du RN ou LFI
      j’ai jamais vu des mecs qui haranguaient les foules sur des position extrémistes comme l’émigration ou autre.
      A toulon, des dames expliquaient qu’elles étaient sur un rond point plutôt à tendance de gauche quant elles-mêmes avaient des préoccupations sur l’émigration et pourtant cela ne les empêchaient pas de manifester ensemble tant que chacun garde ses idées pour soi.
      donc ils sont où? savez-vous même de quoi vous parlez ou vous ne faites que réciter une fable entendue chez BFM?

  15. ALPHONSE BOURGEOIS

    Quelqu un pour se poser la seule vraie question de la responsabilité ? C est peut etre à voir du coté de l Elysée et du ministre de l intérieur inaptes à ce poste et sans cesse dans la caricature et le mensonge bien médiatisé .Les forces de l ordre doivent , je suppose commencer en tant qu individus à se poser les vraies questions : quel est leur VERITABLE role ?

  16. Frexit

    … comme si leurs autorités avaient jugé opportun de laisser faire pour discréditer le mouvement et retourner l’opinion publique contre le mouvement des gilets jaunes. Les autorités ne peuvent rien faire, elle sont europhiles, et les revendications des gilets jaunes sont contraires aux traités européens et aux GOPÉ : Grandes Orientations de Politique Economique!!!!!!

    • Frexit

      Ils ne réussiront jamais à retourner l’opinion public à leur avantage, bien au contraire ! Ils ont surtout montré leur incompétence et amateurisme.
      Soutien aux gendarmes qui sont beaucoup plus respectueux que la bac qui ressemble plus à une milice de voyous à la benalla !

  17. Alain C

    Qu’on laisse travailler les professionnelles du maintien de l’ordre, qu’on enlève les policiers en civils harnachés de casque en tout genre, de jeans et autres accoutrement, ce n’est pas leur jobs. Leur boulot à eux c’est d’intervenir dans les banlieux par sur les manifestations. Les escadrons de GM et le CRS sont formés à longueur d’année pour cela, qu’on les laisse faire leur travail. Les officiers supérieurs connaissent les manœuvres et les sous-officiers savent gérer les situations. Le seul problème, c’est que notre gouvernement est composé d’amateurs qui ne savent pas donner les bonnes directives et on fait sauter les fusibles quand on est pris la main dans le sac. C’est pitoyable, tant pour les forces de l’ordre que pour les manifestants pacifiques. Les black blocs sont facilement neutralisables, à condition de le vouloir……

  18. Pascal Jacquot-Petit

    La désorganisation est organisée….77 rue de miromesnil (selon moi) …et ça ne date pas d’hier!

  19. Chevrier

    Le grand stratège chinois du 4°s av.J-C SUN TSE recommandait aux armées du Prince de toujours laisser une porte de sortie à un ennemi encerclé afin qu’il ne décuple pas ses forces et devienne extrêment violent et dangereux.

  20. Nicolas

    Comme vos commentaire sont toxiques et stérile ! L’article cible un manquement de préparation et également du manque de discernment concernant les plans d’action des forces en présence (je pense notamment à l’idée de la porte de sortie pour les manifestants).
    Et vous vous dérapé Facho, avec vos histoires de manière forte! Avec des gens comme vous ils aurais toujours une monarchie en France…CQFD

  21. Vaysse

    Bonsoir gendarmes! Gilet jaune, petit-fils de résistant (CFPommies vic 65), beau-fils de CRS policier à la retraite, j’ai grand respect pour les gendarmes. J’ai fait plusieurs manif (67) et peux témoigner de certains manifestants violents envers les fo et condamne ces actes. Pour autant, je vous demanderai de ne pas résumer ce mouvement à ces nervis et autres idiots répétant des slogans anti FO du genre “Tout le monde déteste…”. Certains profitent de la masse pour assouvir leurs fantasmes violents, d’autres n’ont pas la capacité pour comprendre votre mission mais la plupart des gj ne sont pas hostiles aux FO et encore moins aux gendarmes. D’un autre côté, certaines composantes du dispositif de maintien de l’ordre dont ce n’est pas la mission (pour ne pas les nommer), n’ont clairement pas joué l’apaisement mais ont plutôt parfois aussi assouvi des fantasmes violents. On a de belles vidéos de “tir au pigeon” où l’on entend des “a voté” pour accompagner des tirs de flasball. Pourquoi les a-t-on intégrés au dispositif? Pour dissuader les non téméraires de se joindre à la protestation contre l’establishment néo-capitaliste… Pour que ce mouvement pourrisse doucement mais sûrement en laissant des blessés des deux côtés (sans dommages pour le gvt)? La vérité, c’est que plus de 75% des gens ne veulent plus du “tout pour le CAC40 et les multinationales” au détriment du peuple français. La majorité des français sont conscients que les médias et les politiques jouent pour les ultra-riches et les multinationales et de ce fait contre la population dont ils ne se soucient absolument plus. Faîtes preuve de la plus grande fermeté envers les casseurs, les anti-flics primaires mais s’il vous plait ne prenez pas parti pour ces traitres!!! Mon grand-père est allé des Pyrénées à Stuttgart pour notre souveraineté nationale, pour l’honneur de la France en 45. Il n’était pas communiste, juste patriote et certainement pas pour le dictat des lobbies et des multimilliardaires, ces nouveaux ennemis du peuple. Ne vous trompez pas de camp…

  22. Perret

    La pagaille est voulue par les politiques. Si chaque chef d’escadron peut prendre l’initiative intervenir contre les casseurs dès qu’il les identifie, il n’y aura que des manifestations pacifiques. Chaque samedi, lorsque les Black Block arrivent, la salle de commandement de la préfecture de police ne réagit pas, les laisse faire, comme s’ils étaient les alliés du pouvoir. C’est une stratégie du chaos qui va mal finir. Et quels que soient les fluctuations des sondages (voir celui-ci qui donne encore 57 % de soutien aux GJ : https://www.nouvelobs.com/politique/20190320.OBS2087/grand-debat-86-des-francais-pour-un-changement-de-politique-economique-et-sociale.html), un très grand nombre de Français, incontestablement la majorité, sont derrière les Gilets Jaunes : à un telle protestation qui dure depuis maintenant 4 mois, il doit y avoir une réponse politique. La réponse sécuritaire nous amène droit dans le mur.

  23. Tout mon Soutient aux Force de l’Ordre . .

  24. Ce que je vois, c’est que depuis le début, le pourcentage des effectifs engagés, chez les gendarmes 65 % de l’effectif total environ 95.000 Gendarmerie, chez les policiers entre 16 et 20 % de l’effectif total environ 145.000 policiers. Cherchez l’erreur.

  25. Niout

    Il est plus qu’évident qu’il y a une nouille dans le potage du maintien de l’ordre….! Il fallait absolument au gouvernement reprendre la main pour légitimiser toute la violence des LBD et surtout décrédibiliser totalement le mouvement citoyen qui perdure envers et contre tous. Quoi de mieux que par des sourdes manipulations politiciennes le mensonge et la forfaiture. En plus la rivalité pour ne pas dire “guerre” entre services, Police Nationale CRS, la Préfecture de Police de Paris et la Gendarmerie a organisé la grande pagaille à laquelle on a assisté. Bien sûr au milieu de cette “magouille stratégiquement farfelue” il y a nos braves gendarmes Eux sur le terrain pauvres pions sont exposés à la vindicte ILS ont essuyé toute la colère le plus grand mépris et la féroce violence des manifestants remontés contre nos orgueilleux dirigeants politiques qui les provoquent par leurs diatribes dédaigneuses et outrageantes. Campés sur leur légitimité ils restent stériles à toutes discussions sereines.

  26. Moreno

    J’ai participé en Mai 68 aux opérations de maintien de l’ordre au sein de mon escadron, le 3/15 de Roanne. Le commandement était à la hauteur, les dégradations étaient beaucoup plus importantes qu’aujourd’hui. L’arrêt de ces importantes manifestations a été provoqué par une réponse politique: les accords de Grenelle, et à la manœuvre un Tres grând et Tres compétent homme d’Etat: Georges Pompidou.
    Le personnel est aujourd’hui épuisé, au service de politiques incompétent. C’est désastreux.

  27. Bonjour Messieurs

    Un grand merci pour votre dévouement e encore bravo pour la fait qu’il n’y a eu aucune mort parmi vous. Quant aux ultra-violents, ces black machin, permettez moi de vous dire ce que j’en pense. Ils ne veulent évidemment pas – ou plus – de notre société. De même, nous ne voulons pas d’eux. Ils ne veulent pas de notre système soit. Nous devons accepter ce fait. Quelle solution ? Je ne peux imaginer que les RG ne les connaissant pas. Donc, vous les connaissez. Vous dites qu’ils sont enragés et ultra-violents. Vous ne voulez pas de morts. Où est la solution ? Pour moi elle est simple. Il faut les regrouper dans un endroit où ils seront tous égaux, où ils auront tous les mêmes chances et où ils vivront en paix le reste de leur âge. La question est où ? Dans une île. Ils seront libres, ils auront chacun un terrain, des moyens à leur disposition pour construire une maison, des terres pour cultiver leur jardin, et du ravitaillement pour débuter. Pas de forces de l’ordre. Pas de limitation de vitesse. Pas de voitures. Eau, gaz, électricité. Il leur suffira de travailler pour vivre. pas de cinémas. Des terrains de sport et le bon air du large. Mais je rêve. Merci encore pour votre dévouement. Quant à ceux qui nous dirigent, je n’éprouve aucun respect pour leur négligence, leur incompétence et leurs contradictions. Quant on veut quelque chose, on fait tout pour l’obtenir. Très cordialement à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *