mercredi 24 avril 2019
Accueil / Société / Défense / Base militaire d’Istres : le porte-char et le tractopelle retrouvés
Calvados le 5 juin 2014 5 Photo S.D./L'Essor).
Illustration (SD/L'Essor).

Base militaire d’Istres : le porte-char et le tractopelle retrouvés

Un porte-char et un tractopelle appartenant au 25ème régiment du génie de l’air (RGA), disparus mi-janvier près de la base militaire d’Istres, à proximité de Marseille, ont été retrouvés en début de semaine annonce le journal La Provence.

Ils ont été retrouvés par les enquêteurs de la gendarmerie de l’Air et de la gendarmerie des Bouches-du-Rhône entre Fos-sur-Mer et Port-Saint-Louis-du-Rhône indique La Provence.

 
“Les forces de sécurité intérieure, en l’occurrence la gendarmerie de l’air, ont mené une enquête rapide qui a permis de retrouver tout le matériel qui avait été volé, en l’occurrence dans la région de Fos-sur-Mer” à quelques  kilomètres d’Istres, a déclaré le chef du Service d’Information et de relations publiques (SIRPA) de l’armée de Terre, le colonel Yann Gravêthe lors du point de presse hebdomadaire de la Défense.

Une enquête judiciaire est en cours pour identifier “la filière qui a permis de voler ce matériel”, a ajouté le colonel Gravêthe, sans plus de précisions.

Après la découverte du vol, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian avait ordonné une enquête de commandement auprès de l’Inspection générale des armées laquelle est composée de généraux des trois armées (Terre, Air, Marine), de la Gendarmerie nationale et de la Direction générale de l’armement. Le 25e RGA relève de l’armée de Terre mais est employé par l’armée de l’Air notamment pour la rénovation et l’aménagement de pistes sur les théâtres d’opérations extérieurs.

A voir également

Barricades constituées de bouteilles de gaz à Notre Dame des Landes Gendarmes mobiles à Notre-Dame-des-Landes (Photo d’illustration Gendarmerie Nationale)

Notre-Dame-des-Landes: le point un an après l’opération

Le 9 avril 2018 restera une date historique pour la Gendarmerie Nationale. Ce jour là, en pleine nuit, elle lance une opération de maintien de l'ordre historique: l'évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.

2 Commentaires

  1. le bras

    Une enquête de plus c’ est avant qu il fallait prévoir 😣😣😣

  2. MUYLLE

    bravo les ptits gars tres bonne enquete bon boulot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !