dimanche 17 février 2019
Accueil / A la une / Nombre d’officiers de Gendarmerie en 2019 : 15 postes pour les écoles militaires, 101 pour les autres recrutements
Les élèves officiers de la promotion Arnaud Beltrame de l'EOGN s'entraide pour le défilé du 14 juillet (Photo: MG/L'Essor)
Les élèves officiers de la promotion Arnaud Beltrame de l'EOGN s'entraide pour le défilé du 14 juillet (Photo: MG/L'Essor)

Nombre d’officiers de Gendarmerie en 2019 : 15 postes pour les écoles militaires, 101 pour les autres recrutements

Le Journal officiel du 19 janvier précise le nombre d’officiers de Gendarmerie recrutés en 2019 par type de recrutement en plus des 200 places d’officiers rang offertes aux majors, adjudants-chefs et adjudants.

Lire aussi sur L’Essor : 200 places d’officiers de Gendarmerie en 2019 pour les majors, adjudants-chefs et adjudants

Arrêté du 6 décembre 2018 fixant le nombre de places offertes au titre de l’année 2019 pour le recrutement dans le corps des officiers de Gendarmerie

Par arrêté du ministre de l’intérieur en date du 6 décembre 2018 :
I. – Le nombre maximum de places offertes, en 2019, aux élèves figurant sur la liste de sortie des écoles militaires, en application des articles 5-3°, 9 et 10 du décret n° 2008-946 du 12 septembre 2008 modifié portant statut particulier du corps des officiers de Gendarmerie est fixé ainsi qu’il suit :

ECOLES MILITAIRES
NOMBRE MAXIMUM DE PLACES OFFERTES

Les officiers de gendarmerie sont recrutés au grade de lieutenant parmi les élèves de l’Ecole polytechnique, de l’Ecole spéciale militaire (Saint-Cyr), de l’Ecole navale et de l’Ecole de l’air figurant sur les listes de sortie de ces écoles, qui choisissent en fin de scolarité dans l’ordre du classement établi par chacune des écoles et dans la limite des places offertes annuellement :

Ecole polytechnique2

Ecole spéciale militaire : 11

Ecole navale : 1

Ecole de l’air : 1

II. – Le nombre maximum de places offertes, en 2019, aux concours prévus aux articles 5-2° et 6 du décret n° 2008-946 du 12 septembre 2008 modifié portant statut particulier du corps des officiers de Gendarmerie est fixé comme suit :

NATURE DES CONCOURS
NOMBRE MAXIMUM DE PLACES OFFERTES

Concours sur épreuves ouverts aux candidats titulaires d’un diplôme ou titre conférant le grade de master ou d’un diplôme ou titre homologué ou enregistré au répertoire national des certifications professionnelles au niveau I et âgés de vingt-sept ans au plus (art. 6-1°) : 23

Concours sur épreuves ouverts aux fonctionnaires civils de l’Etat, des collectivités territoriales, d’un établissement public ou d’un organisme international, comptant au moins cinq ans de service dans un corps de catégorie A ou assimilé et âgés de trente-cinq ans au plus (art. 6-2°) : 1

Concours sur épreuves ouverts aux sous-officiers de carrière de Gendarmerie titulaires d’une licence de l’enseignement supérieur général ou technologique, d’un autre titre ou diplôme classé au moins au niveau II, d’un titre ou diplôme reconnu comme équivalent à ces derniers ou d’un titre professionnel dont la liste est établie par arrêté du ministre de l’intérieur ayant accompli au moins six ans de services civils et militaires en qualité de sous-officier de Gendarmerie ou dans un corps de catégorie B, et âgés de trente-six ans au plus (art. 6-3°) : 54

Concours sur titres ouverts aux candidats titulaires d’un titre d’ingénieur ou d’un titre conférant le grade de master dans une matière figurant sur une liste fixée par arrêté du ministre de l’intérieur, en fonction des besoins de la Gendarmerie, et âgés de vingt-sept ans au plus (art. 6-4°) : 23

III. – Le nombre de places offertes à chacun des recrutements prévus à l’article 2 peut, le cas échéant, être augmenté de celles qui ne seraient pas pourvues au titre de l’un d’entre eux.

A voir également

Illustration (MG/ESSOR)

Nord : un gendarme fauché par la voiture des cambrioleurs en fuite

Heureusement il n’a été que légèrement blessé. Un gendarme a eu très chaud, mercredi, en …

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement notre dernier dossier : « il y a 10 ans, le rattachement de la Gendarmerie au Ministère de l‘Interieur »

Vous n’êtes pas (encore) abonné à notre magazine « L’Essor de la Gendarmerie Nationale », je vous propose de recevoir, gratuitement, notre dossier du mois de janvier, en tiré à part.


Il vous suffit pour cela de nous retourner, en un clic, le simple bulletin ci-dessous :