mercredi 17 juillet 2019
Accueil / A la une / Les sportifs de haut niveau pourront être recrutés comme officier ou sous-officier commissionnés
Le Centre national des sports de la Défense de Fontainebleau (Ph: M.GUYOT/L'ESSOR)
Le Centre national des sports de la Défense de Fontainebleau (Ph: M.GUYOT/L'ESSOR)

Les sportifs de haut niveau pourront être recrutés comme officier ou sous-officier commissionnés

Une nouvelle spécialité a été ajoutée à la liste des emplois d’officiers et sous-officiers commissionnés de la Gendarmerie au journal officiel de ce mardi 15 juillet.

Et pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit des sportifs de haut niveau qui étaient jusqu’à présent majoritairement recrutés sous contrat au sein de l’équipe des champions du Centre national des sports de la défense.

Clarisse Agbegnenou ( Photo montage Gendarmerie

Parmi ces champions célèbres, citons le nageur Alain Bernard, qui n’est plus sous contrat depuis l’arrêt de sa carrière, la judokate  Clarisse Agbegnenou ou encore spécialiste du pentathlon moderne Elodie Clouvel.

Les militaires commissionnés mode d’emploi

En France, un militaire commissionné est un militaire recruté par contrat dans un grade d’officier, de sous-officier ou d’officier marinier pour satisfaire des besoins immédiats des armées ou des formations rattachées et occuper des emplois de spécialistes à caractère scientifique, technique ou pédagogique qui ne sont pas pourvus par les autres modes de recrutement et de formation ou qui font l’objet d’une vacance temporaire : professeurs, médecins, spécialistes informatiques, spécialistes des marchés, linguistes, etc. (Wikipédia)

Ils sont régis par le décret n° 2008-959 du 12 septembre 2008 relatif aux militaires commissionnés1,

Arrêté du 28 décembre 2018 modifiant l’arrêté du 21 janvier 2011 fixant la liste des emplois d’officiers et de sous-officiers commissionnés recrutés au titre de l’article L. 4132-10 du code de la défense au sein de la gendarmerie nationale

Le ministre de l’intérieur,

Vu le code de la défense, notamment son article L. 4132-10 ;
Vu le décret n° 2008-959 du 12 septembre 2008 modifié relatif aux militaires commissionnés, notamment son article 1er ;
Vu l’arrêté du 21 janvier 2011 modifié fixant la liste des emplois d’officiers et de sous-officiers commissionnés recrutés au titre de l’article L. 4132-10 du code de la défense au sein de la gendarmerie nationale,
Arrête :

Article 1

A l’article 1er de l’arrêté du 21 janvier 2011 susvisé, après les mots : « – directeur d’équipe militaire de sport de haut niveau ; » sont insérés les mots : « – sportif de haut niveau ; ».

Liste des emplois de militaires commissionnés fixée par l‘arrêté du 21 janvier 2011 fixant la liste des emplois d’officiers et de sous-officiers commissionnés recrutés au titre de l’article L. 4132-10 du code de la défense

Pour la gendarmerie nationale, la liste des emplois de militaires commissionnés prévue à l’ article 1er du décret du 12 septembre 2008 susvisé est la suivante :

– chef des orchestres de la garde républicaine ;

– chef adjoint des orchestres de la garde républicaine ;

– chef de la musique de la garde républicaine ;

– administrateur régisseur des formations musicales de la garde républicaine ;

– musicien de la garde républicaine ;

– musicien de la gendarmerie mobile ;

– chef du chœur de l’armée française ;

– chef assistant du chœur de l’armée française ;

– choriste du chœur de l’armée française ;

– assistant de production et de communication ;

– copiste-arrangeur ;

– maréchal ferrant ;

– sellier-bourrelier ;

– maître casquier ;

– costumier (maître tailleur) ;

– responsable d’exploitation logistique ;

– coordinateur logistique ;

– ingénieur ” méthodes logistiques ” ;

– responsable approvisionnements ;

– chargé de projet “ marchés publics ” ;

– chargé d’études de bâtiments et de travaux publics ;

– responsable d’infrastructure ;

– conducteur de travaux ;

– inspecteur de l’hygiène et de la sécurité du travail ;

– technicien de l’hygiène, de la sécurité et des conditions de travail ;

– responsable de l’audit et du contrôle qualité ;

– spécialiste dans le domaine du contrôle de gestion ;

– spécialiste en technique comptable et financière ;

– administrateur progiciel de gestion intégrée (ERP) ;

– psychologue ;

– psychosociologue ;

– sociologue ;

– spécialiste dans le domaine des ressources humaines ;

– spécialiste en recherche dans le domaine des sciences humaines, sociales et de l’information ;

– conseiller en emploi ;

– chargé d’études au service historique de la défense ;

– chargé de missions au service historique de la défense ;

– chargé d’études à la délégation du patrimoine culturel de la gendarmerie nationale ;

– expert archiviste-documentaliste ;

– enseignant-chercheur en économie, économie de défense et management des organisations ;

– expert juridique ;

– expert du domaine public maritime ;

– spécialiste des affaires politiques ;

– enseignant-chercheur en politique ;

– linguiste ;

– expert démographe ;

– géomaticien ;

– géomètre-topographe ;

– responsable de la stratégie de communication ;

– journaliste ;

– journaliste reporter d’images ;

– administrateur de production et moyens de tournage ;

– monteur-truquiste ;

– designer/ développeur multimédia ;

– administrateur intranet/ internet/ learning management system ;

– spécialiste concepteur en méthodes et techniques d’action ;

– documentaliste/ chargé de veille multimédia ;

– expert e-learning ;

– scénariste e-learning ;

– imprimeur de labeur ;

– expert biologiste ;

– spécialiste en chimie ou biochimie ;

– laborantin à l’institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale ;

– expert en sécurité des systèmes d’information ;

– spécialiste ou technicien de maintenance de datacenter ;

– expert dans les technologies de communications et de routage réseau ;

– expert dans les technologies de systèmes d’exploitation et de virtualisation ;

– expert dans les technologies de middlewares et de services orientés architecture ;

– expert de haut niveau en technologies numériques ;

– expert en développement d’algorithmes innovants ;

– spécialiste en recherche opérationnelle ou en statistiques ;

– expert en investigations numériques et en sciences des données ;

– analyste en renseignement criminel ;

– spécialiste ou technicien dans les domaines appliqués à la criminalistique ;

– spécialiste dans le domaine de la vidéo-protection et vidéo-protection intelligente ;

– détecteur et analyste de signaux électro-magnétiques ;

– spécialiste en analyse d’accidents ;

– instrumentiste embarqué de technologies nucléaires ;

– chercheur en physique nucléaire ;

– spécialiste dans le domaine de la défense biologique, nucléaire, radiologique, bactériologique ou chimique ;

– ingénieur du domaine spatial ;

– secrétaire général de l’observatoire national des sciences et des technologies de la sécurité ;

– spécialiste en interprétation de photographies aériennes ;

– spécialiste en cellule et motorisation des aéronefs ;

– spécialiste en avionique ;

– spécialiste en structure des aéronefs ;

– instructeur sur simulateur de vol ;

– pilote d’aéronef ;

– navigateur ;

– piroguier ;

– conseiller sécurité ;

– spécialiste technique d’intervention ;

– expert technique armement ;

– maître d’armes ;

– directeur d’équipe militaire de sport de haut niveau ;

– guide de haute montagne.

A voir également

Photo d’illustration DC/L'Essor

Mobilité: les régions les plus et les moins attractives

Pour les gendarmes, les régions les plus attractives sont la Nouvelle-Aquitaine, la Bretagne, les Pays de Loire, l’Occitanie, Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *