L'Essor

Indemnité de fonction et de responsabilités dans la Gendarmerie : liste des emplois catégories 2 et 7

Paris, le 30 aout 2016, cérémonie d'adieu aux armes du Directeur général de la Gendarmerie, le général d'armée Denis Favier (M. GUYOT/ESSOR)

La liste des emplois ouvrant droit à l’attribution de l’indemnité de fonction et de responsabilités des militaires de la gendarmerie nationale des catégories 2 et 7 a été publiée au journal officiel du n°0277 du 30 novembre 2018
Lire aussi sur L’Essor : Indemnité de fonction et de responsabilités dans la Gendarmerie : liste des emplois catégories 1 à 4

Liste des emplois ouvrant droit à l’attribution de l’indemnité de fonction et de responsabilités des militaires de la gendarmerie nationale de la catégorie II

1° Administration centrale :

– Officier général, adjoint au major général de la gendarmerie nationale
– Chef de cabinet du directeur général de la gendarmerie nationale
– Chef de la mission du pilotage et de la performance
– Chef de la mission numérique de la gendarmerie nationale
– Commandant des réserves de la gendarmerie
– Conseiller communication du directeur général de la gendarmerie nationale, commandant du service d’information et de relations publiques des armées – gendarmerie
– Adjoint au directeur des opérations et de l’emploi
– Adjoint au directeur des personnels militaires de la gendarmerie nationale
– Adjoint au directeur des soutiens et des finances
– Adjoint au directeur de la coopération internationale (direction active de la police nationale)
– Chef de la mission des hauts potentiels
– Secrétaire général du conseil de la fonction militaire de la gendarmerie
– Sous-directeur au sein de la direction générale de la gendarmerie nationale
– Sous-directeur au sein du service de l’achat des équipements et de la logistique de la sécurité intérieure
– Sous-directeur au sein de la direction de la coopération internationale (direction active de la police nationale)
– Sous-directeur au sein du service des technologies et des systèmes d’information de la sécurité intérieure
– Officier général, chargé de mission auprès du directeur général de la gendarmerie nationale
– Officier général, chargé de mission auprès du major général de la gendarmerie nationale
– Chargé de mission, chef de cabinet adjoint, auprès du directeur général de la gendarmerie nationale
– Directeur de projet auprès du directeur général de la gendarmerie nationale (3 emplois)
– Directeur de projet auprès du major général de la gendarmerie nationale (2 emplois)
– Expert de haut niveau auprès du directeur général de la gendarmerie nationale (2 emplois)

2° Inspection générale de la gendarmerie nationale :

– Chef adjoint de l’inspection générale de la gendarmerie nationale
– Adjoint chargé de l’audit interne, du contrôle et des études à l’inspection générale de la gendarmerie nationale (jusqu’au 31 décembre 2018)
– Adjoint coordonnateur des enquêtes internes à l’inspection générale de la gendarmerie nationale (jusqu’au 31 décembre 2018)
– Chef du département des inspecteurs chargés d’étude et de missions (à compter du 1er janvier 2019)
– Chef de la division des audits, inspections et études (à compter du 1er janvier 2019)
– Chef de la division des enquêtes internes (à compter du 1er janvier 2019)
– Expert de haut niveau auprès du chef de l’inspection générale de la gendarmerie nationale (1 emploi)

3° Gendarmerie départementale :

– Commandant en second d’une région de gendarmerie située au siège de la zone de défense et de sécurité
– Commandant d’une région de gendarmerie (non zonale)
– Commandant adjoint de région de gendarmerie, commandant du groupement de gendarmerie départementale ayant le statut de formation administrative :
– du Bas-Rhin
– du Calvados
– du Doubs
– de la Haute-Vienne
– de l’Hérault
– de la Marne
– du Puy-de-Dôme
– de la Somme
– de la Vienne

– Commandant du groupement de gendarmerie départementale :
– des Bouches-du-Rhône
– de la Gironde
– de l’Isère
– de la Moselle
– du Nord
– de l’Oise
– du Pas-de-Calais
– du Rhône

4° Gendarmerie mobile – Garde républicaine :

– Commandant de la garde républicaine

5° Outre-mer :

– Commandant en second de la gendarmerie d’outre-mer
– Commandant de la gendarmerie :
– de Guadeloupe
– de Guyane française
– de Martinique
– pour la Nouvelle-Calédonie
– pour la Polynésie française
– de La Réunion

6° Gendarmeries spécialisées :

– Commandant de la gendarmerie de l’air
– Commandant de la gendarmerie maritime
– Commandant de la gendarmerie des transports aériens

7° Ecoles :

– Commandant en second du commandement des écoles de la gendarmerie nationale
– Commandant de l’école des officiers de la gendarmerie nationale
– Commandant d’une école de gendarmerie
– Commandant du centre national d’entraînement des forces de gendarmerie

8° Autres emplois :

– Commandant des forces aériennes de la gendarmerie nationale
– Commandant du groupe d’intervention de la gendarmerie nationale
– Commandant du pôle judiciaire de la gendarmerie nationale
– Commandant du soutien opérationnel de la gendarmerie nationale
– Directeur du commandement spécialisé pour la sécurité nucléaire
– Directeur adjoint à la direction du renseignement et de la sécurité de la défense
– Directeur adjoint à la direction du renseignement militaire
– Secrétaire général du conseil supérieur de la garde nationale

Liste des emplois ouvrant droit à l’attribution de l’indemnité de fonction et de responsabilités des militaires de la gendarmerie nationale de la catégorie VII

1° Administration centrale :

– Chargé de fonction au bureau du cabinet du directeur général de la gendarmerie nationale (7 emplois)
– Chargé de fonction auprès du commandement de la direction des opérations et de l’emploi (1 emploi)
– Chargé de fonction auprès du commandement de la direction des personnels militaires de la gendarmerie nationale (1 emploi)
– Chef du service de diffusion de la gendarmerie

2° Inspection générale de la gendarmerie nationale :

– Chef de cabinet (à compter du 1er janvier 2019)

3° Gendarmerie départementale :

– Commandant de la compagnie fluviale de gendarmerie de Strasbourg
– Commandant en second de la compagnie de gendarmerie départementale :
– d’Aix-en-Provence
– d’Alès
– d’Angers
– d’Annecy
– de L’Arbresle
– d’Arles
– d’Arras
– d’Aubagne
– d’Auxerre
– d’Avesnes-sur-Helpe
– d’Avignon
– de Besançon
– de Béziers
– de Bonneville
– de Bouliac
– de Bourg-en-Bresse
– de Bourgoin-Jallieu
– de Brignoles
– de Brive-la-Gaillarde
– de Bron
– de Caen
– de Calais
– de Cambrai
– de Cannes
– de Carcassonne
– de Castelnau-le-Lez
– de Castres
– de Chambéry
– de Chantilly
– de Château-Gontier
– de Colmar
– de Commercy
– de Compiègne
– de Coulommiers
– de Crest
– de Dax
– de Douai
– de Draguignan
– d’Etampes
– d’Evry
– de La Flèche
– de Gex
– de Givors
– de Grenoble
– de L’Isle-Adam
– de Langon-Toulenne
– de Libourne
– de Lille
– de Lorient
– de Lunel
– de Lure
– de Lyon
– du Mans
– de Mantes-la-Jolie
– de Marmande
– de Meaux
– de Mérignac
– de Méru
– de Metz
– de Meylan
– de Montbéliard
– de Montbrison
– de Montmorency
– de Mulhouse
– de Muret
– de Nancy
– de Nantes
– de Narbonne
– de Nîmes
– de Niort
– d’Orléans
– de Palaiseau
– de Perpignan
– de Pertuis
– de Pézenas
– de Rambouillet
– de Remiremont
– de Rennes
– de Rezé
– de La Roche-sur-Yon
– de Rochefort
– de Rodez
– de Romans-sur-Isère
– des Sables-d’Olonne
– de Saint-Brieuc
– de Saint-Germain-en-Laye
– de Saint-Nazaire
– de Salon-de-Provence
– de Senlis
– de Sens
– de Soultz-Guebwiller
– de Strasbourg
– de Thionville
– de Toulouse-Mirail
– de Toulouse-Saint-Michel
– de Tournon-sur-Rhône
– de Trévoux
– de Vannes
– du Vauvert
– de Vesoul
– de Vienne
– de Villefranche-de-Lauragais
– de Villefranche-sur-Saône
– de Vitré

– Commandant de la section de recherches :
– de Bourges

Commandant de l’escadron départemental de sécurité routière :
– de l’Allier
– de l’Aube
– de l’Aude
– de la Charente-Maritime
– du Cher
– de la Corrèze
– des Côtes-d’Armor
– de la Dordogne
– du Doubs
– de la Drôme
– d’Eure-et-Loir
– du Finistère
– du Gard
– du Haut-Rhin
– de la Haute-Marne
– de la Haute-Vienne
– d’Ille-et-Vilaine
– de l’Indre
– du Jura
– des Landes
– de Loir-et-Cher
– de la Loire
– du Lot
– de Lot-et-Garonne
– de la Manche
– de Meurthe-et-Moselle
– du Morbihan
– de l’Orne
– des Pyrénées-Atlantiques
– des Pyrénées-Orientales
– du Rhône
– de Saône-et-Loire
– de Vaucluse
– de la Vendée
– de la Vienne
– de l’Yonne
– des Yvelines

– Commandant de brigade interdépartementale de renseignements et d’investigations judiciaires de la région de gendarmerie d’Ile-de-France
– Commandant d’un peloton de gendarmerie de haute montagne
– Commandant d’une section d’appui judiciaire
– Chef d’un service départemental du renseignement territorial
– Commandant d’un peloton spécialisé de protection de la gendarmerie
– Commandant d’un peloton spécial de sécurité

4° Gendarmerie mobile – Garde républicaine :

– Commandant en second d’un groupement de gendarmerie mobile
– Commandant d’un escadron de gendarmerie mobile
– Commandant en second d’un régiment de la garde républicaine
– Commandant de la compagnie de sécurité et d’honneur :
– 1/1 du premier régiment d’infanterie
– 2/1 du premier régiment d’infanterie
– 3/1 du premier régiment d’infanterie
– 1/2 du deuxième régiment d’infanterie
– 2/2 du deuxième régiment d’infanterie
– 3/2 du deuxième régiment d’infanterie
– 4/2 du deuxième régiment d’infanterie

– Commandant de la compagnie de sécurité et d’intervention du premier régiment d’infanterie
– Commandant de la compagnie de sécurité :
– de la présidence de la République
– de l’hôtel Matignon
– des palais nationaux

– Commandant de l’escadron motocycliste de la garde républicaine
– Commandant du premier escadron du régiment de cavalerie de la garde républicaine
– Commandant du deuxième escadron du régiment de cavalerie de la garde républicaine
– Commandant du troisième escadron du régiment de cavalerie de la garde républicaine
– Commandant du centre d’instruction de cavalerie de la garde républicaine

5° Outre-mer :

– Commandant de la section de recherches :
– de Nouméa
– de Pamandzi
– de Papeete

– Commandant en second de la compagnie de gendarmerie départementale :
– de Saint-Paul
– de Saint-Pierre

– Chef d’état-major du commandement de la gendarmerie pour Saint-Pierre-et-Miquelon

6° Gendarmeries spécialisées :

– Commandant d’un patrouilleur de la gendarmerie maritime
– Commandant de la section de recherches de la gendarmerie de l’armement
– Commandant du groupe de protection de la gendarmerie de l’armement

7° Autres emplois :

– Chef du centre de soutien automobile de la gendarmerie de Satory
– Chef du service de gestion des ressources humaines et personnels isolés au sein du commandement du soutien opérationnel de la gendarmerie nationale
– Commandant d’une antenne du groupe d’intervention de la gendarmerie nationale
– Commandant de la gendarmerie des voies navigables
– Commandant du centre de conduite des opérations du commandement de la gendarmerie de la Guyane française

Fait le 9 novembre 2018.

Pour le ministre et par délégation :

Le directeur des personnels militaires de la gendarmerie nationale,

H. Renaud