mercredi 17 juillet 2019
Accueil / Société / Défense / Gendarmerie nationale : emploi de chargé d’études au service historique de la défense
Dictionnaire de la Gendarmerie 1836. Musée St Tropez. (Photo S.D L'Essor).
Dictionnaire de la Gendarmerie 1836. Musée St Tropez. (Photo S.D L'Essor).

Gendarmerie nationale : emploi de chargé d’études au service historique de la défense

 

Avis de vacance d’un emploi de chargé d’études au service historique de la défense

Un poste de chargé d’études au bureau gendarmerie de la division recherche, études et enseignement (DREE) du département histoire et symbolique (DHS) est vacant au service historique de la défense (SHD), à Vincennes (Val-de-Marne).

Ce poste est ouvert aux titulaires d’un doctorat en histoire.

Intérêts du poste et missions 

Sous l’autorité du chef de division, les activités du chargé d’études au bureau gendarmerie sont principalement orientées dans trois directions :

– enseignement de l’histoire des forces armées et du fait militaire passé, en premier lieu celle de la gendarmerie nationale, dans les organismes d’enseignement supérieur de la gendarmerie et des forces armées, sous forme de cours et conférences contribuant à la formation des cadres et à l’enrichissement de leur culture historique, en prenant en compte le caractère interarmées des opérations et des thèmes étudiés, les problématiques rencontrées sur les théâtres d’opération où l’armée française est engagée, ainsi que la contribution spécifique de la gendarmerie nationale aux politiques de maintien de l’ordre ;

– expertise historique en fonction des demandes émanant de l’institution et des hautes autorités ;

– recherche et publications : contribution aux programmes collectifs de recherches et de publications scientifiques ou à caractère mémoriel confiés à la DREE ; participation à des colloques et des manifestations scientifiques ; mise en œuvre d’une approche interdisciplinaire, internationale et comparatiste de l’histoire militaire.

Le titulaire du poste participe également à l’exploitation et à la valorisation des ressources documentaires (patrimoine archivistique, collections de bibliothèque) et symboliques du SHD.

Compétences requises 

Le titulaire du poste devra justifier d’une expérience professionnelle de six années et disposer des connaissances et aptitudes suivantes :

– conception et mise en œuvre d’un programme d’enseignement supérieur ;

– conception et mise en œuvre d’un programme d’étude historique ;

– méthodologie de la recherche historique ;

– identification et exploitation de ressources archivistiques et documentaires inédites ;

– capacités rédactionnelles avérées ;

– rigueur intellectuelle ;

– autonomie et esprit d’initiative ;

– prise de parole en public ;

– respect des délais.

Statut – Environnement 

Le candidat sera recruté en qualité d’officier commissionné du corps technique et administratif de la gendarmerie nationale. Contractuel dans la limite de dix-sept ans de services, il se verra proposer un contrat initial de trois ans au grade de commandant.

Le statut de militaire commissionné est précisé par :

– l’article L. 4132-10 du code de la défense ;

– le décret n° 2012-1456 du 24 décembre 2012 portant statut particulier des officiers du corps technique et administratif de la gendarmerie nationale ;

– le décret n° 2008-959 du 12 septembre 2008 modifié relatif aux militaires commissionnés ;

– l’arrêté du 21 janvier 2011 modifié fixant la liste des emplois d’officiers et de sous-officiers commissionnés recrutés au titre de l’article L. 4132-10 du code de la défense au sein de la gendarmerie nationale.

Les fonctions de chargé d’études au bureau gendarmerie exercées au sein du SHD par des officiers du corps technique et administratif de la gendarmerie nationale sous-tendent les qualités fondamentales de l’état militaire : très haute moralité, réserve, disponibilité, adaptabilité et sens élevé du service.

Personne à contacter 

Les candidatures accompagnées d’une lettre de motivation et d’un curriculum vitae détaillé sont à adresser avant le 30 septembre 2016 au service historique de la défense, département gendarmerie nationale, à l’adresse suivante : Capitaine Dominique LOISEAU, département gendarmerie nationale, service historique de la défense, avenue de Paris, 94306 Vincennes Cedex, ou par courriel : dominique.loiseau@intradef.gouv.fr.

A voir également

L’opération Corymbe éligible au code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de guerre

L'opération Corymbe est désormais éligible au code des pensions militaires d'invalidité et des victimes de guerre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *