mercredi 22 mai 2019
Accueil / Officiel / Concours sous-officier de mars 2018 : 2170 places ouvertes 
devenir gendarme recrutement concours
Illustration (SD/L'Essor).

Concours sous-officier de mars 2018 : 2170 places ouvertes 

Arrêté du 24 janvier 2018 fixant le nombre de places offertes pour le recrutement de sous-officiers de gendarmerie (session de mars 2018) 

Par arrêté du ministre d’Etat, ministre de l’intérieur, en date du 24 janvier 2018, le nombre maximum de places offertes pour la session de mars 2018 aux concours prévus à l’article 13-1 du décret n° 2008-952 du 12 septembre 2008 modifié portant statut particulier du corps des sous-officiers de gendarmerie est fixé comme suit :

CONCOURS

NOMBRE MAXIMUM
de places offertes

Concours sur épreuves prévu au 1° de l’article 13-1 du décret précité, ouvert aux candidats titulaires du baccalauréat ou d’un diplôme ou titre enregistré et classé au moins au niveau IV dans le répertoire national des certifications professionnelles prévu par les articles R. 335-12 et R. 335-23 du code de l’éducation.

1320

Concours sur épreuves prévu au 2° de l’article 13-1 du décret précité, ouvert :
a) Aux volontaires dans les armées en service au sein de la gendarmerie nationale, titulaires du diplôme de gendarme adjoint, en activité et comptant, au 1er janvier de l’année du concours, au moins un an de service en cette qualité ;
b) Aux adjoints de sécurité de la police nationale en activité et comptant, au 1er janvier de l’année du concours, au moins un an de service en cette qualité ;
c) Aux militaires des forces armées autres que la gendarmerie nationale servant en vertu d’un contrat, en activité ou en détachement et comptant, au 1er janvier de l’année du concours, au moins quatre ans de service en cette qualité ;
d) Aux réservistes de la gendarmerie nationale.

850

 

A voir également

képi de colonel (Photo d'illustration L'Essor).

Le brevet de qualification militaire supérieur pour 15 colonels

Quinze colonels se vont vus attribuer le brevet de qualification militaire supérieure (BQMS). Ce brevet est l'équivalent du brevet d’étude militaire supérieure (BEMS) obtenu en fin de scolarité de l’école de guerre. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !