mercredi 25 novembre 2020
Accueil / Brèves / Cinq officiers de Gendarmerie auront accès au pécule en 2021
Pécule officier Gendarmerie
Effets d'un officier de Gendarmerie (Illustration - Archives DC/L'Essor)

Cinq officiers de Gendarmerie auront accès au pécule en 2021

En 2021, cinq officiers de carrière de la Gendarmerie pourront prétendre au pécule. Le contingent, défini chaque année par un arrêté, vient de paraitre au Journal officiel.

L’arrêté précise ainsi que le dispositif concerne pour 2021 deux capitaines, deux chefs d’escadron ou commandants, et un lieutenant-colonel. Soit cinq officiers. Un chiffre identique à celui prévu pour les années précédentes depuis au moins 2016.

Lire aussi: Cinq pécules pour les officiers de Gendarmerie en 2020

Le pécule correspond à une somme d’argent versée aux militaires afin de les inciter à quitter les rangs des armées avant l’âge légal. Le dispositif est accessible à l’ensemble des militaires, en fonction des arrêtés pris chaque année. La présente décision ne concerne que les officiers de Gendarmerie.

Pécule de 42 mois de solde

Pour en bénéficier, les officiers doivent remplir certaines conditions définies par le Code de la Défense. A la date de leur radiation des cadres, ils doivent notamment avoir accompli moins de 18 ans de service ouvrant droit à une pension du code des pensions civiles et militaires de retraite. S’ils remplissent les conditions, le montant du pécule est alors de 42 mois de solde. Une somme qui peut être versée en totalité ou de manière fractionnée. Les militaires ayant bénéficié d’une mesure de reclassement dans un emploi public prévu également par ce même Code ne sont pas éligibles.

Un autre pécule, modulable, non-accessible aux gendarmes

Outre celui prévu par le Code de la Défense, un autre pécule a été mis en place. Un décret du 4 décembre 2019 fixe les modalités d’attributions de ce pécule modulable d’incitation au départ (PMID). Il semble néanmoins qu’il ne concerne pas les militaires de la Gendarmerie.

A l’inverse du premier, les officiers de carrière doivent, pour en bénéficier, totaliser au minimum 18 ans de service. Ils doivent également se trouver au moins à trois années de leur limite d’âge. Suivant les conditions, le montant du pécule équivaut à 27, 36 ou 48 mois de solde brute.

Selon le Gouvernement, ce dispositif vise à “permettre aux armées d’adapter leur ressource humaine aux évolutions rapides des métiers et de faciliter les départs de militaires occupant des emplois sur des spécialités en déclin, au profit de recrutements sur des métiers prioritaires”. Parmi ces métiers prioritaires, on trouve notamment ceux liés aux domaines du renseignement, mais également du numérique, du cyber, de l’intelligence artificielle. Des secteurs qui intéressent pourtant tout autant la Gendarmerie.

Crowdfunding campaign banner

3 Commentaires

  1. C est formidable…a quand le retour du pecule pour les simples sous-officiers aussi??

    Cela sous entend que certains officiers ne sont donc pas absolument necessaire ou utile dans certains postes?

    Quels sont donc les criteres d attribution…

    • Philémont

      Tout la gendarmerie nous coûte cher pour ce quelle produit.
      J’en ai marre d’ entendre que ce sont des militaires les vrais militaires font la guerre ils ne sont pas sur le bord de la route avec des jumelles.

      • Alain Dumait

        C’est votre opinion…Et nous la publions…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.