jeudi 18 juillet 2019
Accueil / Société / Défense / Soldat : entre choix de carrière pour un jeune sur deux et idées reçues
Des soldats en opération Sentinelle à Antibes en juillet 2016. (Crédit photo S.D. L'Essor).
Des soldats en opération Sentinelle à Antibes en juillet 2016. (Crédit photo S.D. L'Essor).

Soldat : entre choix de carrière pour un jeune sur deux et idées reçues

L’armée de Terre et l’institut de sondage CSA ont mené une enquête* auprès plus de 1000 jeunes de 16 à 24 ans, de parents, de conseillers d’orientation et de professeurs afin de connaître leur vision de l’armée de Terre et du métier de soldat. Bien que l’image globale soit positive, elle reste confrontée à quelques idées reçues…

Cette enquête révèle que l’armée de Terre est bien perçue de manière générale par les jeunes Français et leur entourage. L’image est positive pour 90 % des jeunes interrogés et très positive pour 27 % d’entre eux. Idem pour les parents et l’entourage pédagogique des jeunes, qui partagent cette vision respectivement à 94 et 92 %.

Bien que pour 51 % des jeunes interrogés, l’armée de Terre soit un employeur potentiel et un vrai choix de carrière, ils sont 49 % à la considérer comme une solution de secours, notamment pour ceux qui ont un niveau inférieur au Bac ou se trouvent au chômage.

Cette vision comme solution de repli est partagée par 43 % des parents et 42 % des professeurs. En revanche, 85 % des conseillers d’orientation considèrent l’armée comme un choix de carrière réfléchi.

Des idées reçues tenaces

Cette idée reçue peut surprendre quand on sait que 15.000 soldats ont été recrutés en 2016. Mais ce n’est pas la seule contre laquelle l’armée de Terre en particulier et l’Armée en général doivent lutter. Nombreux sont encore les jeunes (27 %) à considérer que les métiers de l’armée ne sont adressés qu’aux personnes sans diplômes et ne sont pas propices aux évolutions de carrière. La progression des soldats est pourtant fortement encouragée. C’est ainsi que 70 % des officiers sont d’anciens sous-officiers et 70 % des sous-officiers sont d’anciens militaires du rang.

Une autre rumeur circule : l’armé de Terre ne proposerait qu’un seul métier, celui de soldat, pour 19 % des jeunes. Elle propose pourtant près de 100 spécialités, parfois très proches des métiers proposés dans la vie civile (informaticien, mécanicien, cuisinier,…)

Soldat ne serait pas un métier fait pour les femmes, selon 23 % des jeunes. Or, l’armée de Terre est l’un des plus mixtes d’Europe avec 1 % de femmes dans ses rangs. Elles sont sollicitées sur les terrains extérieurs, au même titre que les hommes. En 2016, elles représentaient 6 % des militaires envoyés en opération extérieure.

L’armée de Terre recrute, cette année encore, plus de 15.000 soldats.

JR

* Etude réalisée pour l’armée de Terre du 30 janvier au 9 février 2017, par le biais d’un questionnaire en ligne et téléphonique, auprès d’un échantillon national représentatif de 1006 jeunes Français âgés de 16 à 24 ans, de 505 parents de jeunes de 16 à 24 ans, de 232 conseillers d’orientation et de 230 professeurs de lycée professionnel, technique ou général.

 

 

 

 

 

A voir également

Le maître Cédric de Pierrepont à gauche et le maître Alain Bertoncello Photo Ministère des armées

Commandos marine morts en héros: leurs biographies

Le ministère des armées a communiqué les biographies des maîtres Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, morts en opération au Burkina Faso.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *