jeudi 28 mai 2020
Accueil / Le blog de l'éditeur / L’Essor fait appel à la contribution volontaire de ses lecteurs numériques. Voici pourquoi.
Photo d'illustration (S.D/L'Essor).

L’Essor fait appel à la contribution volontaire de ses lecteurs numériques. Voici pourquoi.

L’Essor de la Gendarmerie, depuis toujours – c’est à dire sa création par l’adjudant-chef (ER) Jean Cousteix en 1936 – est une entreprise dont l’objet social est d’être utile aux gendarmes, en les informant, en disant tout haut ce qu’ils pensent, souvent tout bas … Aujourd’hui L’Essor fait appel à ses lecteurs numériques. Une contribution volontaire. Explications.

L’Essor est indépendant parce que ses actionnaires sont libres! Depuis l’origine, son modèle est payant. Ses ressources dépendent de ses abonnés, accessoirement de ses annonceurs.

Progressivement, notre site lessor.org a pris une place importante dans les moyens d’information des gendarmes. Mais aussi chez les autres professionnels de la sécurité publique. Nous  comptons en effet, en moyenne plus de 300.000 visiteurs uniques par mois sur les 12 derniers mois!

Nous avons fait le choix d’un accès libre et gratuit. Ce qui revient à dire que les abonnés du magazine payaient pour les lecteurs du site gratuit… Or, aujourd’hui, notre équipe consacre une grande partie de ses moyens au web. Il est donc normal que nos lecteurs internautes y apportent maintenant leur contribution financière.

Nous avons opté pour une contribution volontaire. Elle est indispensable pour que nous puissions maintenir la qualité rédactionnelle et la quantité d’articles – tous originaux – mis en ligne, soit près de 8.000 depuis 10 ans, tous disponibles gratuitement.

La publicité digitale vous parait-elle excessive ?

Votre contribution, ponctuelle ou régulière, se traduira immédiatement par une amélioration sensible du service rendu. En effet, nous nous engageons à réduire, voire à supprimer, la publicité programmatique, qui nous rapporte un peu, mais qui indispose beaucoup certains internautes.

A noter: cette campagne est organisée pour nous par la plateforme de dons J’aime l’info qui soutient la presse en ligne.

Avant 3 mois, je vous rendrai compte des premiers résultats de cette campagne.

A vos poches! Pour la bonne cause!

Alain Dumait
Directeur de L’Essor de la Gendarmerie

PS: En contribuant, ne serait-ce que d’un euro par mois, vous montrez votre solidarité.

Appel à contribution pour soutenir L'Essor

6 Commentaires

    • alain dumait

      Nous allons faire une petite enquête pour voir ce qu’il en est vraiment…

    • alain dumait

      Les faits semblent être les suivants : ce couple, qui se connait depuis quelques mois seulement, n’a pas demandé l’autorisation pour s’installer ensemble à la caserne. La demande devra être faite à la fin du confinement. Cette autorisation est nécessaire puisque la caserne est un bâtiment militaire. Au-delà de ce cas particulier, on peut ajouter que des gendarmes et des infirmières vivent en couple tout à fait normalement dans des casernes…
      Bien à vous,
      AD

      • Fovet

        Merci pour votre réponse rapide et précise

        • GRADLON

          Comme quoi qualifier l’affaire de honteux selon vos termes est prématuré et manque de recul

      • Gégé01

        Voilà un “couple” qui ne peut pour l’instant rentrer en caserne mais qu’en est-il, dans la situation de ce jour, de celui qui doit quitter son logement de fonction car il est à la retraite ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *