mercredi 29 janvier 2020
Accueil / Le Mot de l'éditeur / Déjà plus de 30 000 abonnés à la Lettre de L’Essor !
La newsletter de L'Essor.

Déjà plus de 30 000 abonnés à la Lettre de L’Essor !

Sur les 12 derniers mois, le nombre des abonnés à notre newsletter gratuite, La Lettre de L’Essor, a augmenté de 70%, pour dépasser aujourd’hui les 30.000 destinataires.

Je veux m’adresser d’abord aux internautes (également de plus en plus nombreux – 725 390 « utilisateurs » en novembre 2019) pas encore abonnés:
• pourquoi ne pas vous abonner, vous aussi, à cette publication qui parait le jeudi, une fois sur deux ? Vous y retrouverez le meilleur des articles, dossiers et vidéos mis en ligne sur lessor.org. La dernière livraison a eu lieu le jeudi 19 decembre 2019. En effet, comme vous ne disposez que d’un temps limité pour nous rendre visite, c’est pour vous l’assurance de ne manquer aucune information importante publié par notre rédaction.

Je m’adresse aussi à eux d’entre vous qui sont déjà abonnés, et que je remercie. D’autant que mon webmaster me signale que cette publication numérique affiche un taux d’ouverture tout à fait exceptionnel, proche de 40%, en moyenne !
• pourquoi ne pas, en commentaire de ce court papier, par exemple, m’indiquer très simplement les améliorations que vous souhaiteriez que nous apportons à cette Lettre ? (Périodicité, éditorial, longueur, nombre de reprises, video, photos, podcast…..)

L’Essor évolue. Vous pouvez contribuer à cette évolution. En nous faisant part de vos observations, par exemple…

Très cordialement,

Alain Dumait

PS. : Vous pouvez vous abonner à la newsletter en cliquant sur ce lien.

Un commentaire

  1. De réformes en réformes nous nous inquiétons du devenir de notre Gendarmerie telle que les textes d’origine ce sont vus modifiés ou transformés – Ex-A/C. Ayant servi l’Arme de 1958 à 1989 et dirigé des BT durant 15 années, totalisant 42 annuités + nous sommes surpris des nouveaux indices brut appliqués aux retraités. Le montant des retraites va tjrs en diminuant. Aussi dans notre nous aimerions connaitre quel niveau d’indice peut s’appliquer à notre situation. – Merci de votre accueil et de l’information.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *