L'Essor

Défendre et soutenir le capitaine Dobritz

Photo d'illustration.

A ce jour, 90% des nombreux lecteurs/internautes de L’Essor crient à l’injustice suite à la condamnation (provisoire) à cinq ans de prison, le 25 février, du capitaine Dobritz.

Lire aussi: Guadeloupe: le capitaine Dobritz libéré en attendant son procès en appel

Maintenant remis en liberté, le capitaine, avec l’aide de son avocat, aura besoin de convaincre la cour d’appel. Le dossier suit son cours normal. Jusqu’à la fin, la présomption d’innocence doit bénéficier à l’accusé.

Par contre, au-delà de cette procédure, l’intéressé mérite le soutien de toute la famille des gendarmes à laquelle il appartient : la justice juge, la famille protège tous ses membres. Sinon, serait-elle digne d’être appelée “famille”…?

C’est la position de L’Essor. Le respect des décisions de justice (même si elles sont dures à avaler…). Et un soutien sans faille à tous les personnels dans la difficulté. 

Alain Dumait,
Directeur de L’Essor de la Gendarmerie

Exit mobile version