mardi 7 juillet 2020
Accueil / Le blog de l'éditeur / Ce que que les gendarmes pensent, L’Essor le dit !
Alain Dumait

Ce que que les gendarmes pensent, L’Essor le dit !

Depuis septembre 2015, chaque mois, L’Essor, sur son magazine, et sur son site, lessor.org (fréquenté chaque semaine par plus de 100 000 visiteurs uniques, parfois plus de 300 000 !…), pose une question à ses lecteurs. Vous êtes de plus en plus nombreux à répondre à cette micro-consultation. Plus de 1000 participants en moyenne ! (ce qui, statistiquement, commence à avoir un sens…).

Les gendarmes ne supportent pas qu’on les désarme, ils se méfient de tout rapprochement avec la Police nationale, ils demandent à ce que leur temps de travail soit limité, ils regrettent la disparition du service militaire obligatoire, ils sont pour le renforcement des sanctions pénales vis à vis des délinquants…

Les gendarmes lisent L’Essor. Et ceux qui veulent mieux les connaitre aussi !

Crowdfunding campaign banner

7 Commentaires

  1. C’est terrible d’être à la retraite pour commencer à penser……

  2. Hirondelle

    Effectivement l’Essor sollicite l’avis de ses lecteurs, lesquels ne sont pas tous des gendarmes d’active.
    La rédaction de la question conditionne les réponses, tout comme pour les sondages.
    Ces deux éléments ne tronquent ils pas la perception finale du sondeur eta fortiori la valeur de ses conclusions ?

    Concernant la dernière question sur les radars fixes, la première génération ne comportait elle pas un dispositif interne similaire à celui des distributeurs automatiques de billet ?
    Le mode d’action de certains délinquants laisserait alors à penser qu’ils envisagent la présence d’un dispositif de déception.

  3. Perdriau Jean-Michel

    Pour ma part, la Gendarmerie est, et doit rester un corps d’armée à part entière et ne doit surtout pas être rattachée ou assimilée à la Police.

  4. Il y a longtemps que l’Essor ne défend plus les gendarmes. A la lecture des quelques articles en ligne sans abonnement, on s’aperçoit vite qu’il y en a que pour les officiers… Et plus ils sont hauts plus l’Essor en parle

    • lessoradmin

      C’est un point de vue… La rédaction s’efforcera de vous démentir !

    • Bébert

      C’est un peu vrai la preuve :
      Ce n’est sûrement pas normal que ce gendarme ne soit pas réactif à cet appel “au” secours “, que vous le vouliez où non ! Il y a assez de preuves que lorsque les forces de l’ordre n’interviennent pas, il y catastrophe , alors oui, il doit y avoir sanction ! Un civile se rend coupable quand autrui est en danger sans que celui-ci ne bouge. C’est son devoir de garant de sécurité, point !!!

  5. Effectivement l’Essor sollicite l’avis de ses lecteurs, lesquels ne sont pas tous des gendarmes d’active.
    La rédaction de la question conditionne les réponses, tout comme pour les sondages.
    Ces deux éléments ne tronquent ils pas la perception finale du sondeur et a fortiori la valeur de ses conclusions ?
    Concernant la dernière question sur les radars fixes, la première génération ne comportait elle pas un dispositif interne similaire à celui des distributeurs automatiques de billet ?
    Le mode d’action de certains délinquants laisserait alors à penser qu’ils envisagent la présence d’un dispositif de déception.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *