lundi 30 novembre 2020
Accueil / Editos / Attentats: vers la mobilisation générale des gendarmes!
Alors que les services de renseignement alertaient d'un très fort risque d'attentats, une nouvelle attaque à l'arme blanche a ciblé une église à Nice, jeudi 29 octobre 2020.
Alors que les services de renseignement alertaient d'un très fort risque d'attentats, une nouvelle attaque à l'arme blanche a ciblé une église à Nice, jeudi 29 octobre 2020. (DR)

Attentats: vers la mobilisation générale des gendarmes!

[Edito] Les attentats, notamment à l’arme blanche, se multiplient en France ces dernières semaines. Les terroristes qui vivent chez nous, comme une cinquième colonne du djihadisme, n’ont pas attendu minuit et le début du confinement général décrété par le gouvernement pour frapper.

  • D’abord à Nice, à 9h ce jeudi matin, dans la Basilique Notre-Dame. Trois mort et plusieurs blessés.
  • Puis à Avignon, une heure plus tard, un homme muni d’une arme de poing se jette sur des policiers. Ils l’abattent.

Nous sommes tous sidérés… A 15h, à L’Essor, quand les cloches de toutes les églises de France sonneront le glas pour accompagner les morts de Nice, nous nous recueillerons. Et observerons une minute de silence.

Passer à l’état d’urgence

Le Premier ministre a d’ailleurs annoncé ce midi l’élévation du plan Vigipirate à son niveau maximal “urgence attentats”. Mais il faut aller plus loin et passer de l’état d’urgence sanitaire à l’état d’urgence tout court! L’enjeu est bel et bien notre civilisation, pour tous, et notre liberté, pour chacun.

L’état d’urgence implique la mobilisation générale. De tous. Et d’abord, de l’Armée, de la Police et de la Gendarmerie. Gendarmes, actifs ou réservistes, en toutes circonstances, L’Essor vous soutiendra!

Une longue liste d’attentats

L’AFP nous rappelle la longue liste des attentats à l’arme blanche commis à ce jour depuis 2015. Nous la reproduisons ci-après, car elle est plus parlante qu’un long discours.

2020

16 octobre: un professeur d’histoire-géographie, Samuel Paty, est assassiné et décapité à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) par un islamiste, Abdoullakh Anzorov, réfugié d’origine russe tchétchène, pour avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves lors de cours sur la liberté d’expression.

Lire aussi: L’ancien gendarme Médéric Chapitaux alerte sur la radicalisation dans le sport après l’assassinat de Samuel Paty

25 septembre: Deux salariés d’une agence de presse télé sont grièvement blessés par un assaillant originaire du Pakistan lors d’une attaque au hachoir à Paris devant les anciens locaux de Charlie Hebdo. L’attaque se déroule en plein procès de l’attentat meurtrier de janvier 2015.

Lire aussi: Attaque à l’arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo

4 avril: A Romans-sur-Isère (Sud-Est), un réfugié soudanais de 33 ans poignarde des passants dans la rue et des personnes dans des commerces. Bilan: deux morts et cinq blessés.

3 janvier: Un jeune homme de 22 ans converti à l’islam et souffrant de troubles psychiatriques, attaque au couteau des promeneurs au cri d’“Allah Akbar” dans un parc de Villejuif (Val-de-Marne). Une attaque qui fait un mort et deux blessés. Auteur abattu par la Police.

2019

3 octobre: Un informaticien travaillant à la Direction du renseignement de la préfecture de Police de Paris, converti à l’islam et soupçonné de radicalisation, poignarde à mort trois policiers ainsi qu’un agent administratif dans l’enceinte de la préfecture de police avant d’être abattu.

2018

23 août: A Trappes, dans la banlieue de Paris, un homme armé d’un couteau s’en prend à sa propre famille, tuant sa mère et sa soeur, puis blesse grièvement une passante. Les autorités évoquent “l’acte d’un déséquilibré” malgré une revendication du groupe Etat islamique (EI).

12 mai: Un jeune Français, né en Tchétchénie, attaque au couteau des passants dans une rue du centre de Paris, en criant “Allah Akbar”. La Police l’abat. Une attaque aussitôt revendiquée par l’EI, qui fait un mort et quatre blessés.

2017

1er octobre: Un Tunisien de 29 ans poignarde à mort deux jeunes femmes devant la gare de Marseille (Sud-Est) en criant “Allah Akbar”. Il est abattu par des militaires et l’attentat est revendiqué par l’EI.

 – 15 septembre: Au cri de “Allah Akbar”, un homme armé d’un couteau attaque un militaire de l’opération Sentinelle au métro parisien Châtelet. Ils parviennent à maîtriser l’agresseur, âgé de 39 ans.

6 juin: Un Algérien de 40 ans, inscrit à l’université de Metz (Nord-Est) et se revendiquant “soldat du califat”, attaque un policier à coups de marteau devant l’église Notre-Dame à Paris. Il crie “c’est pour la Syrie”, avant d’être blessé par un tir policier.

3 février: Un homme armé d’une machette dans chaque main se précipite sur quatre militaires de l’opération Sentinelle au Carrousel du Louvre à Paris, en criant “Allah Akbar”. Les soldats ripostent et blessent grièvement l’assaillant, un Egyptien de 29 ans.

2016

4 septembre: Un détenu marocain de 24 ans tente de tuer à l’arme blanche deux surveillants de la prison d’Osny (Val-d’Oise). Il revendique son geste au nom de l’Etat islamique.

26 juillet: Le père Jacques Hamel, prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), est égorgé dans son église par Abdel Malik Petitjean et Adel Kermiche. Les terroristes sont abattus par la Police et l’assassinat revendiqué par l’EI.

13 juin: Un policier de Magnanville (Yvelines) et sa compagne employée au commissariat de Mantes-la-Jolie sont assassinés, à coups de couteau, à leur domicile par un jihadiste de 25 ans. Larossi Abballa, qui avait revendiqué son action au nom de l’EI, est tué par la Police.

2015

26 juin: Un chauffeur-livreur de 35 ans tue puis décapite avec un couteau son patron Hervé Cornara à Chassieu (Centre-Est). Puis, brandissant des drapeaux islamistes, tente de faire exploser l’usine Air Products de Saint-Quentin-Fallavier. Arrêté, il se suicide en prison six mois plus tard.

3 février: A Nice, trois militaires en faction devant un centre communautaire juif font l’objet d’une agression au couteau. L’assaillant âgé de 30 ans exprime en garde à vue sa haine de la France, de la Police, des militaires et des juifs.

Alain Dumait, directeur de L’Essor de la Gendarmerie.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.