dimanche 27 mai 2018
Accueil / L'actualité Bretagne / Le major Philippe Hervé, tué en service dans le Morbihan était fils et petit-fils de gendarme

Le major Philippe Hervé, tué en service dans le Morbihan était fils et petit-fils de gendarme

Les honneurs militaires seront rendus ce samedi au gendarme Philippe Hervé, tué dans un accident de la circulation alors qu’il était en service. Il était en mission de liaison lorsqu’il a été heurté par un conducteur dans des circonstances qui seront déterminées par l’enquête confiée à la brigade de recherches de  Vannes.

Il a été promu major à titre posthume. La cérémonie militaire sera présidée par le major général de la Gendarmerie, le général de corps d’armée Christian Rodriguez à la caserne de la gendarmerie de Vannes à 10h30.

La cérémonie religieuse sera célébrée à 14 h 30 en l’église St Guen- de- Vannes précise l’avis de décès.

L’Essor de la Gendarmerie, renouvelle ses condoléances attristées à sa maman, Anne-Marie, à son amie, Véronique, à sa soeur Valérie et à son beau-frère Gérald, ainsi qu’à toute la famille, à ses proches et à ses camarades de la BMO de Theyx-Noyalo et de la Gendarmerie du Morbihan.

Lire aussi sur L’Essor : Emouvant hommage des motards au gendarme motocycliste décédé dans le Morbihan (Vidéos)

Fils et petit-fils de gendarme

Issu d’une famille de gendarmes, Philippe Hervé a tout naturellement choisi d’entrer en Gendarmerie.
D’abord comme appelé du contingent, gendarme auxiliaire.
Après ses classes au CIGA (centre d’instruction des gendarmes auxiliaires) de Montargis, il a servi à la brigade de Bannalec. (29)
Puis il réussi le concours de sous-officier et a intégré l’école de Chatellerault en 2002.
A l’issue, il a servi à l’escadron de Gendarmerie mobile 15/2 de la Réole de 2003 à 2009.
Ensuite, après son changement de subdivision d’arme, il s’est immédiatement spécialisé en motocyclisme au centre national de formation à la sécurité routière de Fontainebleau et a rejoint d’abord la brigade motorisée ( BMO) de Verneuil -sur- Avre (27) où il restera deux ans de 2009 à 2011 puis le peloton motorisé (PMO) de Plénée-Jugon ( Côtes d’Armor).
Il avait intégré la BMO de Theyx-Noyalo en 2015 , regagnant ainsi sa région d’origine puisqu’il est né à Vannes où demeure sa mère.
Il était médaillé de la défense nationale échelon argent et titulaire de la médaille de protection du territoire avec agrafe Trident.
Philipe Hervé était beau-frère d’un gendarme, Gérald, adjudant-chef, également motocycliste, et même instructeur au centre national de formation à la sécurité routière de Fontainebleau.
Philippe avait eu la douleur de perdre en 2015 son père, Roger Hervé,  médaillé militaire , ancien combattant et qui a servi dans les escadrons de Vannes et Rennes. Son grand père, Yves Hervé était également gendarme.

 

Lire aussi sur L’EssorDécès d’un motocycliste dans le Morbihan : L’UNPRG fait part de sa profonde tristesse

2 Commentaires

  1. Un camarade de moins…………

  2. RODRIGUEZ

    Repose en Paix camarade! La vie a bien été trop courte hélas! Sincères condoléances à toute la famille et bon courage à ses camarades d’unité. Un ancien BMo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !