lundi 20 août 2018
Accueil / A la une / Le GIGN dévoile ses capacités à Eurosatory (vidéo)

Le GIGN dévoile ses capacités à Eurosatory (vidéo)

Discret, le groupe d’intervention de la Gendarmerie nationale sait aussi mettre en valeur ses capacités. Il vient de mettre en scène tout son savoir-faire dans une démonstration incisive, réalisée à l’occasion du salon de défense et de sécurité terrestre Eurosatory, ce dimanche 10 juin. Une présentation, qui fait appel à une grande partie des capacités du groupe, qui sera renouvelée ce jeudi 14 juin.

Le scénario choisi par ces gendarmes d’élite ? Un groupe terroriste vient de kidnapper une dizaine de cadres supérieurs d’une entreprise du Cac 40. Leur séminaire de travail dans un endroit isolé vient de tourner au cauchemar avec l’irruption de terroristes ayant prêté allégeance à Daech.

Les otages sont emprisonnés à l’intérieur de deux bâtisses. Et pour marquer leur détermination, les terroristes exécutent aussitôt un des cadres kidnappés. C’est la première séquence de la démonstration du groupe, avec la présentation du très fameux tir de confiance. Une épreuve qui clôture les quatorze mois de formation des membres du groupe. Ce tir au revolver, à 15 mètres, symbolise la maîtrise technique et la confiance dans ses pairs.

Dans le scénario imaginé pour Eurosatory, les terroristes mettent sur internet une vidéo de l’exécution. Un précieux indice pour le pôle judiciaire de la Gendarmerie et le centre de lutte contre les criminalités numériques, qui pourraient être requis dans une telle prise d’otages. Les gendarmes ayant réussi à localiser le lieu de la prise d’otages, la force d’observation recherche du GIGN est envoyée sur place. Equipés de nano-drones, ils sont chargés d’une mission de reconnaissance. Des tireurs d’élite se positionnent.

La vie d’un otage est menacée. Le GIGN fait feu, deux terroristes sont neutralisés. Un assaut simultané des deux bâtisses est alors déclenché, à l’aide d’un véhicule Sherpa pour l’un et des 4×4 Centigon pour l’autre. Les deux bâtiments sont investis à l’explosif et les gendarmes investissent les lieux, aidés de chiens d’assaut et de détection d’explosifs. Mission accomplie.

Lire aussi sur L’EssorQuatorze nouveaux 4×4 “Fortress Intervention” pour le GIGN

A voir également

Affaire Benalla : “Arrêtez le piston et les passe-droits” lance le secrétaire général de l’UNPRG

L’affaire Benalla continue de susciter des réactions au sein de l’Arme. Nous publions à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *