mardi 4 août 2020
Accueil / L'actualité Pays de la Loire / Un gendarme trop proche de “hell’s angels” condamné pour ” violation de secret professionnel” et “vol de trésor”
Détecteur de métaux ( Photo d’illustration) Pixabay MonikaP / Pixabay

Un gendarme trop proche de “hell’s angels” condamné pour ” violation de secret professionnel” et “vol de trésor”

Poursuivi pour vol de trésor et violation du secret professionnel, un gendarme a été condamné à deux ans de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Nantes relate Ouest France. Mais il pourra continuer à exercer son métier. L’interdiction d’exercer son métier pendant cinq ans qui avait été requise par le procureur, lors de l’audience, le 9 mai n’a en effet pas été retenue.

Il a été condamné le mercredi 6 juin par le tribunal correctionnel à deux ans avec sursis.

Le militaire était prévenu de “violation du secret professionnel ”et “vol de trésor“, deux affaires distinctes, mais reliées par un concours de circonstances assez improbable.

Lire aussi sur L’EssorUn gendarme “chasseur de trésors” de l’agglomération nantaise dans le viseur de la justice

Placé sur écoutes indirectes par la section de recherches,  le gendarme, avait donné à des Hell’s Angels, qu’il fréquentait à titre professionnel, et qui étaient des « indicateurs” selon Ouest France, des informations issues des fichiers Gendarmerie sur une bande de motards rivale.

Passionné de  chasse au trésor avec un détecteur de métal, il avait exhumé des bijoux et billets de banques – 13000 euros- cachés par un commerçant ambulant dans un bois. Sauf qu’au lieu de le déclarer et de rechercher son propriétaire, il avait tenté de le garder.. Le commerçant ambulant, apprenant qu’un gendarme avait fouillé dans le coin, s’était rendu à la brigade.

Mais il était sur écoutes de la SR dans le cadre de l’affaire des ”

Hell’s angels” et après avoir tenté de faire disparaître les preuves de son larcin en brûlant des chèques, et en consultant le traitement des antécédents judiciaires pour s’informer sur le commerçant ambulant, il s’était épanché au téléphone avec sa femme…

Il devra aussi verser 6 400 € de dommages et intérêt au commerçant ambulant.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *