mardi 24 novembre 2020
Accueil / L'actualité Pays de la Loire / Séquestration d’une vieille dame gagnante de 250.000 € à un jeu : un faux gendarme et sa complice condamnés
L'avocat demande le dépaysement de l'affaire à Grenoble (Illustration (AV/L'Essor).

Séquestration d’une vieille dame gagnante de 250.000 € à un jeu : un faux gendarme et sa complice condamnés

Une chômeuse de Pornic (Loire-Atlantique) et le gendre de sa meilleure amie qui s’était fait passer pour un gendarme ont été condamnés jeudi en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Nantes à neuf mois de prison ferme et quinze avec sursis, suite à la séquestration le 12 octobre dernier à Ancenis d’une sexagénaire qui venait de gagner 250.000 € à un jeu de grattage.

Magalie S. 44 ans, n’a toutefois pas été incarcérée à l’issue de l’audience, à la différence de son complice : ayant conduit Kaies A. sur place mais n’ayant pas pris part directement aux faits, elle était simplement jugée pour “complicité“. Les deux auront par ailleurs interdiction de venir à Ancenis durant les trois prochaines années.

Les prévenus seront par ailleurs fixés le 8 juin 2018 sur le montant définitif des dommages et intérêts qu’ils devront verser à leur victime : une expertise psychologique va être menée d’ici là sur cette petite femme de 68 ans, qui a “cru sa dernière heure arriver” le jour des faits et qui en est encore aujourd’hui “traumatisée”.

Cette veuve – qui vit seule et pèse “34 kg” selon son avocate – avait en effet été bâillonnée à l’aide de ruban adhésif et ligotée au niveau des mains par Kaies A. qui s’était fait ouvrir la porte en se présentant comme gendarme. Il avait finalement fait main basse sur les 7.000 € en liquide qu’elle avait cachés dans un petit bureau, à l’étage de son logement.

Un butin volatilisé

Le prévenu savait précisément ce qu’il cherchait : sa complice Magalie S. s’était en effet déjà fait remettre 1.000 € par la victime, quelques temps plus tôt… Elle était “une copine de mon frère“, a expliqué à l’audience la victime. “C’est une personne particulièrement vulnérable, tout le monde le sait à Ancenis“, a ajouté l’avocate de la victime.

Les deux avaient finalement été interpellés lundi dernier, après une enquête rondement menée par la communauté de brigades d’Ancenis  : Kaies A. avait agi à visage découvert et “laissé de l’ADN un peu partout“, rappelle son avocat. Ils avaient aussi été facilement géolocalisés par leurs téléphones mobiles. Reste que, en quinze jours, leur butin s’est volatilisé : Magalie Saliou, toxicomane et alcoolique, avait déjà dépensé sa part du magot en cannabis et au casino… Il n’en restait plus “que 20 €” lors de la perquisition.

La procureure de la République avait réclamé dix-huit mois de prison ferme pour le jeune homme et six pour la quadragénaire, avec incarcération immédiate pour les deux. Ils n’avaient pourtant jamais eu affaire à la justice jusque-là.

Un buraliste “peu discret”

L’avocat de Magalie S., pour sa part, avait sollicité l’indulgence des juges pour sa cliente, qui s’est retrouvée au chômage après avoir travaillé pendant vingt-trois ans. “La société est ingrate : il y en a qui ont de la chance et d’autres qui triment”, a plaidé Me Ramzi Sahli.

L’avocat avait toutefois insisté sur le fait que le premier don avait été fait librement par la victime. “Face aux difficultés, elle s’est assise sur son amour-propre et est venue demander 2.200 €… Finalement, elle n’en a eu que 1.000 €”, a-t-il dit.

Me Pierre Huriet, l’avocat de Kaies A.,  avait lui mis indirectement en cause le buraliste “peu discret” où la victime avait validé son jeu de grattage. “La rumeur s’est répandue un peu partout : à Ancenis, tout le monde savait qu’elle avait gagné 250.000 €“, avait-il déploré dans sa plaidoirie.

GF (PressPepper)


Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.