dimanche 18 août 2019
Accueil / L'actualité PACA / Trafic de véhicules volés entre l’Italie et la France :

150 gendarmes mobilisés

Des véhicules saisis par les gendarmes dont une Ferrari Modena, Maserati Quattroporte, Mercedes Classe A 45 AMG, et autre voitures ou motos de sport (Illustration/Gendarmerie nationale).

Trafic de véhicules volés entre l’Italie et la France :

150 gendarmes mobilisés

Une opération d’ampleur mobilisant 150 militaires de la gendarmerie s’est déroulée le mardi 7 novembre dernier. Elle a permis l’interpellation de sept personnes dans le cadre d’un trafic de voitures de luxe, volées en Italie, avant d’être ré-immatriculées en France, puis revendues.

L’enquête a débuté il y a près de dix-huit mois avec un véhicule volé à Valbonne. (Photo/Gendarmerie nationale).

Après la découverte d’un véhicule volé à Valbonne par la gendarmerie, en juin 2016, les enquêteurs de la brigade des recherches de Nice et le groupe intervention régional de Nice remontent la piste de deux garages situés dans l’arrière pays niçois pour l’un et la région cannoise pour l’autre.

Les investigations menées durant 16 mois, par les militaires de la brigade des recherches de Nice, permettent de mettre au jour un trafic divisé en deux entités : la première détournait et acheminait les véhicules de l’Italie vers la France et la seconde, par le biais d’une autre société, permettait de revendre les voitures en France.

Plus précisément, les auteurs détournaient des véhicules de location italiens et les ré-immatriculaient en France avant que ces derniers ne soient signalés volés en Italie. Ainsi, le 7 novembre, au petit matin, une opération est déclenchée dans les départements des Alpes-Maritimes, des Bouches-du-Rhône, de l’Hérault, du Nord et du Var.

150 gendarmes se sont divisés sur les huit sites d’interpellation à travers la France appuyés par les unités d’intervention et un hélicoptère de la gendarmerie. Quatre techniciens ARGOS sont par ailleurs réquisitionnés pour leur expertise des véhicules.

Les sept objectifs ont alors été interpellés et dix-sept véhicules dont une Ferrari Modena, Maserati Quattroporte, Mercedes Classe A 45 AMG, et autre voitures ou motos de sport, sont saisis ainsi que de nombreuses montres de luxe, du matériel high-tech et plus de 37.000€ en numéraire.

À l’issue des gardes à vue, trois mis en cause ont été déférés devant le juge d’instruction de la JIRS de Marseille et mis en examen. Deux ont été écroués et le troisième placé sous contrôle judiciaire.

A voir également

Les motocyclistes du Puy-de-Dôme rattrapent 5 Porsche qui fonçaient à plus de 200 km/h

Hier, mardi 6 aout, sur l’autoroute A89, à la hauteur de Charbonnières-les-Varennes (63), l’équipe rapide …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *