vendredi 18 septembre 2020
Accueil / L'actualité PACA / Quatre mois ferme pour le passeur de clandestins ayant foncé sur les gendarmes de Nice
La semaine dernière, les gendarmes avaient déjà interpellé un passeur de migrants

Quatre mois ferme pour le passeur de clandestins ayant foncé sur les gendarmes de Nice

Le parquet avait requis dix-huit mois de prison ferme. Le tribunal ne l’a pas suivi.

Peine clémente pour le passeur de clandestins qui a foncé sur les gendarmes du PSIG de Nice mercredi dernier et qui a finalement été interpellé ainsi que les quatre clandestins se trouvant dans sa voiture et ayant tenté de fuir. Notre article du 13 octobre .

Ce chauffeur, de nationalité bulgare a en effet été condamné à 4 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Nice. Le procureur avait requis 18 mois de prison ferme . « Des gendarmes auraient pu être blessés et je salue leur travail, et celui des douanes, de la police aux frontières qui luttent au quotidien contre l’immigration clandestine » a asséné le représentant du parquet cité par Nice Matin . Il a également requis la confiscation du véhicule et une interdiction définitive du territoire français.

Mercredi dernier, au volant d’une Ford Escort break  lui ayant été prêtée, il avait tenté d’échapper aux gendarmes du PSIG de Nice et leur avait foncé dessus.

L’homme n’a reconnu qu’un passage, dit qu’on lui a promis 300 euros par jour pour effectuer des trajets Italie-France. Il a été écroué sur le champ et fait l’objet d’une mesure d’interdiction du territoire pour 3 ans. Le véhicule a été confisqué. Deux des clandestins, mineurs ont été placés dans un foyer et les deux autres devaient être confiés à la police aux frontières.

D.C

L'état de la voiture témoigne de la violence du choc. (PHOTo DR)
L’état de la voiture témoigne de la violence du choc. (PHOTO DR)
Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *