mercredi 30 septembre 2020
Accueil / A la Une / L’émouvant hommage des élèves gendarmes de Dijon à leur marraine Audrey Bertaut (Diaporama et vidéos)
Recueillement sur la tombe d'Audrey Bertaut
Les élèves gendarmes se sont recueillis sur la tombe de leur marraine (Photo D.C l'Essor)

L’émouvant hommage des élèves gendarmes de Dijon à leur marraine Audrey Bertaut (Diaporama et vidéos)

photo de groupe 3 ème promotion école de Dijon
La 3 ème promotion pose avec les parents d’Audrey Bertaut ( Photo D.C l’Essor)

De l’émotion, il y a eu énormément. C’est peu de le dire.  Mais aussi une dignité exemplaire de la part des parents d’Audrey Bertaut, admirables de disponibilité pour les élèves gendarmes qu’ils ont tenu à remercier un par un, après un mémorable chant de “promo” en hommage à Audrey à donner la chair de poule au plus endurci des gendarmes. A quelques jours du 5 ème anniversaire de ce funeste jour ayant vu l’adjudant Alicia Champlon et la maréchale des logis cheffe Audrey Bertaut être sauvagement et lâchement assassinées par un sinistre individu, la 3 ème promotion de l’école de Gendarmerie de Dijon, est venue honorer ce mercredi et jeudi à Pierrefeu-du-Var celle que ses cent élèves ont choisi comme marraine. Cette promotion sera officiellement baptisée le 22 juin à Dijon en même temps que la deuxième qui a choisi comme marraine Alicia Champlon qui repose dans la Meuse à Belrupt-en-Verdunois d’où elle est originaire.  Les élèves gendarmes lui ont rendu hommage sur place en mai dernier avec le dépôt d’une plaque, aux côtés de ses parents, sa famille et ses proches comme le relate L’Est Républicain avec un diaporama. L’hommage à Audrey Bertaut s’est déroulé en plusieurs étapes selon un protocole millimétré en présences des autorités civiles et militaires. (1)

Quatre généraux présents dont un grand-croix de la Légion d’honneur

Aux ordres du capitaine Pierre Mayer, commandant de la promotion, les élèves et leur encadrement ont d’abord déposé une plaque sur la tombe d’Audrey. Puis, devant ses parents entourés de Gilles Bidaut, gendarme à la brigade de Pierrefeu-du-Var, et président de l’association Etoiles bleues, les éléves gendarmes ont salué, deux par deux, la sépulture de leur marraine. Les gendarmes actuels de la brigade, ceux qui y servaient au temps du drame avec Audrey et Alicia et qui étaient  presque tous revenus, ont à leur tour salué leur camarade tout comme le colonel Christophe Hermann, commandant du groupement du Var et les retraités de l’UNPRG et des associations patriotiques.

Le même cérémonial, minutieusement préparé a été répété au monument aux morts voisins sur lequel le nom d’Audrey Bertaut, morte au service de la nation, a été inscrit. De haute tenue et rehaussée par la présence de plusieurs généraux en deuxième section ( 2) dont le général d’armée Michel Guignon, unique grand-croix de la légion d’honneur du Var et ancien gouverneur militaire de Paris, la prise d’armes s’est déroulée dans la cour de la communauté de brigades de Pierrefeu-du-Var devant la stèle érigée en mémoire des deux gendarmes assassinées. Après une revue des troupes par le colonel Hermann et le capitaine Didier Walinski, commandant de la COB et le capitaine Christian Rouvier, commandant en second de la compagnie de Hyères, un élève  gendarme a lu l’éloge à leur marraine en la décrivant notamment comme une gendarme dévouée, à même de servir son pays de façon remarquable “. (lire ci-dessous).

Un grand honneur pour nous

Puis, c’est le père d’Audrey qui a pris la parole pour s’adresser aux élèves.

C’est un grand honneur pour nous que vous ayez choisi Audrey comme marraine, votre marraine qui n’a pas failli à son devoir le soir du 17 juin 2012, elle était une battante qui adorait son travail, c’était aussi une très bonne maman pour ses deux petites filles qu’elle adorait” a dit d’une voix douce M. Bertaut.

“Soyez dignes de votre marraine en toute circonstances, et  quand vous serez sur le terrain, rappelez vous qu’Alicia et Audrey, indissociables dans la vie comme dans la mort, se sont fait tuer par un lâche, indigne de l’espèce humaine, alors ne prenez aucun risque, respectez à la lettre vos consignes de sécurité” a ensuite exhorté le père de la marraine, exemplaire avec son épouse de dignité.

Télécharger (PDF)

  Le colonel Hermann, en précisant que  les gendarmes du Var, profondément marqués par le drame de Collobrières,  étaient émus de partager ce moment avec eux a voulu lui aussi s’adresser aux élèves en les félicitant pour avoir choisi Audrey comme marraine et pour l’organisation de ce moment de recueillement.

Hommage à la maréchale des logis cheffe #Audrey Bertaut a Pierrefeu du #Var par sa promo filleule de l’école de #gendarmerie de #Dijon3 eme promotion

Une publication partagée par L’Essor de la Gendarmerie (@lessordelagendarmerie) le

  En expliquant aux élèves qu’en choisissant d’être gendarmes, ils avaient fait le choix de l’action, de l’exigence et des valeurs, le patron des gendarmes du Var a lui aussi rendu hommage à Audrey Bertaut qui a connu pendant dix ans la vie de brigade dans le Var. “Elle a connu l’engagement opérationnel, cette vie d’exigence et de disponibilité, elle a placé son action de sécurité au service de nos concitoyens, elle l’a payé de sa vie” a déclaré le colonel Hermann en égrenant les noms des gendarmes disparus dans le Var dont le dernier est le capitaine Alain Nicolas, de l’antenne GIGN d’Orange tué à Gassin le 21 mai 2016. Après cette journée dense, et lourde en émotions les élèves gendarmes ont vécu leur course au képi dans le domaine viticole prestigieux de Léoubes à Bormes-les-Mimosas. Les képis leur ont été remis par le capitaine Mayer et les cadres de la promotion, le capitaine Walinski, le maréchal des logis-chef Nicolas Moulin, de la brigade et responsable du protocole, les parents d’Audrey, les maires de Bormes-les-Mimosas et le directeur du domaine de Leoubes, Jean Dubille.

(1)Le maire de Pierrefeu-du-Var, Patrick Martinelli, la maire de Collobrières, Christine Amrane, le général d’armée ( 2S Terre) Michel Guignon, les généraux de corps d’armée (2S Gendarmerie) Jean Colin, secrétaire général des Amis de la Gendarmerie, le général de corps d’armée ( 2S Gendarmerie) Paul Rocher président de la Nuit des ordres et des Armes et président honoraire du comité du Var des Amis de la gendarmerie, le général de brigade ( 2S Gendarmerie)Patrick Burie, vice-président du Trèfle.

Le texte du chant de la promotion

REFRAIN Nous engager et nous dépasser Notre devise est là pour nous guider. Inspirés par pégase nous ne saurions faiblir. Pour nos anciens gardons le souvenir;  persistant dans l’effort pour s’élever plus haut élèves gendarmes de la promotion Bertaut. Élevée en territoire bourguignon à Chenôve une jeune enfant vous ferez tôt le choix de la gendarmerie souhaitant servir la loi et votre patrie – abattue sans pitié dans l’affrontement par votre sacrifice sanglant Vous nous inspirez et confortez notre choix défendre la patrie l’honneur et le droit – nous sommes venus de toute la France. Et dans les longs jours de souffrance Lorsque de la faiblesse nous sentons les prémices gardons fièrement l’honneur du sacrifice – À Dijon nous formons notre idéal une ligne de conduite morale celle de la loyauté et de la probité conservons son exemple à jamais ancré de notre marraine et sa dévotion camarades souvenons nous à vie de celle qui nous guide pour défendre le pays donnant son nom à notre promotion
remise des képis
Le chef Moulin de la COB de Pierrefeu-Collobrières, camarade d’Audrey et Alicia et vice-président d’Etoiles Bleues remet son képi à un élève gendarme (Photo DR)

 

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. LAFFITTE

    Merci à nos jeunes camarades d’avoir choisi ces deux jeunes femmes comme marraines de leur promotion. Qu’ils n’oublient jamais que leur METIER est noble est beau. Qu’ils n’en oublient ni l’esprit ni le fondement mais qu’ils gardent en mémoire la fin tragique de ces deux jeunes militaires. Qu’ils n’oublient pas d’aplliquer les règles de sécurité et surtout,surtout de bannir LA ROUTINE. Bon courage à eux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *