dimanche 25 août 2019
Accueil / A la une / La Gendarmerie présente avec ses “experts”au salon de la sécurité globale Accessecurity à Marseille
Le général Lévêque a participé à un colloque ce mercredi (Photo AccessSecurity)

La Gendarmerie présente avec ses “experts”au salon de la sécurité globale Accessecurity à Marseille

Lors de l’inauguration officielle (Photo Accesscurity)

Le salon Accessecurity s’est ouvert ce mercredi au Palais des congrès de Marseille et fermera ses portes ce jeudi soir.

Il a été inauguré par Caroline Pozmentier, vice-présidente de la région sud et adjointe au maire de Marseille en présence du général de corps d’armée Marc Lévêque, commandant la région et la zone de défense sud qui a participé à un colloque consacré à : “Pouvoirs publics : Conjoncture et réformes pour la sécurité globale”.

Lire aussi sur L’EssorAccesSecurity, le salon méditerranéen de la sécurité globale s’ouvre à Marseille

Cet évènement professionnel bisannuel rassemble plus de 130 exposants dans le domaine de la sécurité globale avec cette année un focus particulier sur la cyber criminalité.

Un cybergendarme présent

Un cybergendarme , le capitaine Nicolas Valescant, expert en investigations numériques et en sciences des données, adjoint au chef de département des sciences de la donnée du pole judiciaire de la Gendarmerie (PJGN), participera ce jeudi de 15h30-17h00 au colloque consacré à l’intelligence artificielle appliquée à la vidéoprotection urbaine .

L’Arme est aussi présente à travers le lieutenant-colonel (R) Christophe Clarinard, ancien référent intelligence économique et partenariats pour la Gendarmerie en PACA, consultant IES-SSE (Intelligence Economique Stratégique – Sûreté et Sécurité des Entreprises).
Il anime un stand consacré aux nouvelles technologies, aux référents sûreté et à l’intelligence économique.
Les professionnels étaient au rendez-vous pour ce premier jour (Photo Accessecurity)

 

A voir également

Photo d'illustration (Ph: M.GUYOT/ESSOR)

Les gendarmes menacés avant un G7 sous haute surveillance

Cinq personnes ont été interpellées après avoir appelé, sur les réseaux sociaux, à brûler un hôtel hébergeant des gendarmes mobilisés pour le sommet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *