jeudi 3 décembre 2020
Accueil / A la Une / Gendarme agressé à Nice: la hiérarchie lui manifeste son soutien
Le gendarme de Breil-sur-Roya agressé entouré du général Galtier, à gauche, du commandant de groupement, le colonel Grégory Vinot, à droite, et du commandant de compagnie de Menton, le chef d'escadron Céline Maumy. A l'extrême gauche, le lieutenant-colonel Blasius, officier adjoint.

Gendarme agressé à Nice: la hiérarchie lui manifeste son soutien

Photo d’illustration (S.D/L’Essor).

Mécontente d’un jugement condamnant deux de ses membres à six mois d’emprisonnement ferme pour  menaces et outrages envers un gendarme à l’issue d’une audience  de comparution immédiate,  une famille a agressé ce même militaire à la sortie du tribunal  de Nice où il s’était rendu, du fait de sa constitution partie civile.

Plusieurs personnes l’ont coinçé contre un mur et l’ont injurié et le gendarme n’a du son salut qu’à l’intervention de la police.

Il a trouvé refuge dans le tribunal.
Les agresseurs ont alors réussi à prendre la fuite sans pouvoir être interpellés.

L’enquête pour “violences sur personne dépositaire de l’autorité publique” a été  confiée à la gendarmerie.

Le dimanche 26 mars, l’un des membres de cette famille installée à Breil-sur-Roya, une localité proche de Menton, s’en était pris au gendarme, alors en civil et en repos, avec lequel la famille, “défavorablement connue” selon le parquet, avait déjà eu maille à partir par le passé.
L’homme avait été interpellé et placé en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie locale. Mais son frère était  venu à son tour menacer les gendarmes de leur lancer un cocktail Molotov et avait été,  à son tour interpellé et placé lui aussi en garde à vue.

Ce jeudi, lors de l’inspection du groupement des Alpes-Maritimes, le général de corps d’armée David Galtier, commandant la région PACA et la gendarmerie pour la zone de sécurité sud  a tenu à afficher le soutien de toute la hiérarchie  au gendarme agressé à Nice. “Je remercie  le parquet de Nice pour sa diligence, sa rapidité et sa fermeté et je tiens à réaffirmer  que la gendarmerie nationale ne cédera pas et fera tout pour que le gendarme puisse vivre avec sa famille dans sa commune et faire son travail en toute sécurité” a déclaré à l’Essor le général qui était entouré du colonel Grégory Vinot, commandant du groupement des Alpes-Maritimes, du lieutenant-colonel Dominique Blasius, officier adjoint, et du chef d’escadron Céline Maumy, commandant la compagnie de Menton.

Les deux agresseurs du gendarme ont été interpellés en milieu de matinée par les gendarmes et placés en garde à vue.

D.C

 

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.