lundi 26 octobre 2020
Accueil / L'actualité PACA / Disparition : le général Yves Quentel, ancien commandant du groupement de Vaucluse et de la légion de Corse

Disparition : le général Yves Quentel, ancien commandant du groupement de Vaucluse et de la légion de Corse

Nous apprenons le décès à Antibes du général de brigade (2S) Yves Quentel, à l’âge de 72 ans. Son état de santé s’était dégradé depuis deux ans. Il était célibataire et sans enfant.
Ses obsèques ont été célébrées le 6 juillet à Antibes où il résidait depuis longtemps et où il était président de la société des membres de la Légion d’honneur.
C’est le général (2S) Lacroix qui a prononcé l’éloge funèbre. Le général (2 S) Jean-Louis de Raspide a évoqué l’ami qu’il était pour lui et pour sa famille depuis 1975, date à laquelle ils ont servi ensemble à la création du GIGA (centre d’instruction des gendarmes auxiliaires) de Bergerac, Yves Quentel comme commandant de peloton, et le général de Raspide comme commandant de compagnie.
C’est comme officier de réserve (129 ème régiment d’infanterie à Constance) que Yves Quentel a passé le concours d’officier de la Gendarmerie.

Après l’EOGN en 1970, il a servi comme commandant de peloton à l’escadron 5/22 de Gendarmerie mobile d’Orange, puis comme officier instructeur au CIGA de Bergerac avant de commander la compagnie de Brioude (Auvergne) de 1978 à 1981.
Après un passage en état-major à la région de Gendarmerie de Lyon, il a été adjoint au commandant de groupement du Val-de-Marne à Créteil puis a commandé le groupement de Vaucluse de 1990 à 193 une fois diplômé de l’enseignement supérieur. Il a ensuite été professeur puis commandant en second et directeur des études du Centre d’enseignement supérieur de la gendarmerie de Maisons Alfort en 1995.
En 1996, il a commandé la légion de Gendarmerie départementale des Corse à Ajaccio avant d’être nommé chef d’état-major de l’inspection générale des armées- Gendarmerie. (IGAG)
Nommé général en 2001, il a été inspecteur à l’inspection technique de la Gendarmerie jusqu’en 2003, date de son admission en deuxième section.
Breveté d’études militaires supérieures, il était également diplômé du centre des hautes études de l’armement.
Il était officier de la Légion d’honneur et de l’ordre national du Mérite.
A sa famille, à ses proches, l’Essor adresse ses sincères condoléances.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.