mardi 24 novembre 2020
Accueil / L'actualité PACA / Condamnation de l’agresseur d’un gendarme dans le Var : les retraités de la Gendarmerie réagissent

Condamnation de l’agresseur d’un gendarme dans le Var : les retraités de la Gendarmerie réagissent

A la suite de la condamnation  de l’agresseur d’un gendarme à Tourettes dans le Var lors d’un contrôle le 15 mai ,  l’Union Nationale des personnels en retraite de la Gendarmerie Nationale du Var a publié une tribune dans Var Matin.

La voici.

 

18 mois de prison ferme dont 6 mois avec sursis, pour un individu, fortement alcoolisé, qui à Tourrettes (Var) venait de rouer de coups un gendarme qui s’apprêtait à verbaliser, alors que le contrevenant circulait avec une tierce personne sur un cyclomoteur. Cette condamnation, en citation directe, paraît juste au regard de la gravité des faits d’autant plus que le gendarme sera hospitalisé.

Mais cela n’est qu’une apparence, que de la poudre au yeux destinées à rassurer le citoyen au sein d’une société où la violence est devenue une banalité. En effet cette condamnation n’est pas assortie d’un mandat de dépôt. Ce qui a pour effet que le contrevenant devenu délinquant ne purgera JAMAIS sa peine comme le stipule l’article 723-15 du Code de Procédure Pénale. Tout au plus il aura un bracelet en cas d’extrême sévérité du Juge d’Application des Peines, ce qui ne l’empêchera pas de recommencer.
L’Union nationale des personnels et retraites de la gendarmerie de Draguignan s’insurge contre ce genre de condamnation, même si elle s’est avérée supérieure à un réquisitoire bredouillant, qui n’a pour effet que d’inciter à la récidive, renvoyant le gendarme à une fonction de défoulement, voire de punching-ball.
Si l’UNPRG de Draguignan s’étonne d’une telle clémence, il n’a pas l’intention de remettre en cause le jugement, même s’il se demande aujourd’hui qui protège le gendarme, qui lui protégera le délinquant devant une foule hostile. L’UNPRG de Draguignan émet toutefois un vœu : que le juge d’Application des Peines évite au délinquant de porter un bracelet, alors brandi comme un trophée, mais l’oblige à des travaux d’intérêts généraux au sein de la Gendarmerie.

M Jean Louis BERTRAND
Président de l’UNPRG
de DRAGUIGNAN

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.