dimanche 29 mars 2020
Accueil / L'actualité Occitanie / La section de recherches de Nîmes saisie du meurtre crapuleux d’un octogénaire
Section de recherches
Illustration (DC/L'Essor).

La section de recherches de Nîmes saisie du meurtre crapuleux d’un octogénaire

La section de recherches de Nîmes a été chargée d’élucider la mort d’une homme de 89 ans, frappé avec violence, et retrouvé mort, les jambes attachées, lundi à son domicile à Bessèges (Gard).

La victime, qui “visiblement a été frappée avec violence” selon les  premières constatations, avait “les jambes attachées avec une corde“, a indiqué le commandant en second du groupement de gendarmerie du Gard, le lieutenant-colonel Stéphane Baudoux.

Piste crapuleuse privilégiée

L’autopsie, prévue prochainement, devrait déterminer les causes de la mort. Les gendarmes privilégient la piste crapuleuse.
L’alerte a été donnée lundi matin vers 8H30 par un voisin inquiet de voir “une échelle contre un mur, un carreau cassé à une fenêtre“, selon l’officier supérieur.

Des techniciens en identification criminelle ont réalisé des prélèvements sur le corps et dans l’habitation. “Il était agréablement connu, il descendait tous les jours au village, il avait toute sa tête et sa santé. C’est quelqu’un qui vivait bien”, a-t-il ajouté. La victime vivait dans sur les hauteurs de Bessèges, ancien bassin minier des Cévennes gardoises.
AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *