lundi 23 novembre 2020
Accueil / L'actualité Occitanie / Enlèvement de Tizio : le père mis en examen et placé sous contrôle judiciaire (actualisée)
Illustration (SD/L'Essor).

Enlèvement de Tizio : le père mis en examen et placé sous contrôle judiciaire (actualisée)

A l’issue de sa garde à vue, le père de Tizio a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire lundi soir 8 janvier.  Le parquet a ouvert une information judiciaire lundi pour “soustraction d’un mineur par ascendant” et “privation de soins et d’aliments”.

Le père de l’enfant, âgé de 33 ans, qui avait enlevé son bébé à l’hôpital des enfants malades Purpan à Toulouse vendredi soir, et son frère, âgé de 30 ans, ont été mis en examen pour ces deux infractions, l’oncle de l’enfant étant poursuivi pour complicité, a indiqué la même source.

Comme l’avait également demandé le parquet, ils ont été placés sous contrôle judiciaire avec obligation de pointer à la gendarmerie une fois par semaine, interdiction de quitter le département, interdiction de voir l’enfant en l’absence d’un tiers, et obligation de soins (en raison d’une addiction à l’alcool).

Les enquêteurs tentent de cerner les raisons pour lesquelles le père de Tizio a décidé d’enlever son fils, mettant ainsi sa vie en danger, a expliqué une source proche du dossier. Interrogé sur ses déclarations lors de son audition par les gendarmes, le procureur a refusé de s’exprimer, soulignant que les propos restaient protégés par le secret de l’instruction et qu’ils faisaient aussi partie “du secret de l’intime”.

“Il s’est expliqué”

“Il s’est expliqué”, a simplement admis M. Couilleau, confirmant ce qu’il avait déjà affirmé samedi après avoir déclenché la procédure d’alerte enlèvement: “C’est un père qui aime son fils”.

Le père et son frère ont été ramenés à Toulouse par les gendarmes dimanche vers 1H.

Le bébé a lui été transporté par le Smur pédiatrique à l’hôpital pour enfants de Purpan à Toulouse, selon le communiqué du CHU. “L’enfant va bien”, avait assuré samedi soir le parquet de Toulouse. Depuis aucune information n’a été diffusée sur l’état de santé du bébé. “Il a été accueilli au CHU de Toulouse, où il bénéficie des soins les plus attentifs, adaptés à son état de santé”, a affirmé l’hôpital dans son communiqué, réclamant un “climat de sérénité” pour “entourer le petit Tizio et sa famille”.

Le nourrisson, alimenté par sondes gastriques et voies intraveineuses, “souffre d’une pathologie nécessitant la poursuite de soins immédiats, son pronostic vital est engagé à défaut de recevoir ces derniers dans les plus brefs délais”, avait indiqué samedi le parquet de Toulouse, dans le communiqué annonçant l’alerte enlèvement.

La directrice du CHU Purpan Anne Ferrer avait plus tard rappelé publiquement au père “l’impérieuse nécessité” de ramener son fils dont les jours étaient “en danger”.

L’enfant a été retrouvé grâce à une jeune gendarme au repos de la brigade territoriale de contact (BTC) de Belcaire qui avait repéré samedi en début de soirée la voiture du père dont le signalement et l’immatriculation avaient été donnés dans l’alerte enlèvement.

Le père et l’oncle de l’enfant avaient refusé d’ouvrir la porte aux gendarmes, qui ont finalement pu pénétrer dans la maison après avoir trouvé des clés.

Avec AFP

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.